HOLONET

Ginger Storm est activement recherchée par son frère, le Stormtroomper Trevin Storm. Grosse rançon à celui qui lui rapportera sa soeur chérie.

L'instabilité du général Elrik Tanar est toujours redoutée dans les rangs de la résistance.

Et vous ?


WANTED

Jake Horn : fiancé de Ginger Storm, formateur référent au centre de formation des cadets du Premier Ordre.
Neo Carlstein : médecin, taupe du Premier Ordre.



 ::  :: Outer Rim Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Double jeu feat. Rayner Noxis

avatar
Cyrel Harper
Unité médicale du Premier Ordre
Crédits : 411
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm, Miranna Zanedi, Syna Ren.
Avatar : Amber Heard (by Blondie).


Âge : Trente ans.
Surnom : Cyri ou docteur Harper.
Profession : Médecin dans l'unité médicale du Finalizer, activiste profondément convaincue et aide médicale pour les interrogatoires musclés.
Allégeance : Premier Ordre, il n'y à que lui qui compte, et rien d'autre.
Inventaire : Un couteau laser et un vaisseau de transport (Cargo léger de type YT-2400).

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 0:20

Double jeu

feat Rayner Noxis

Une belle blonde au teint pâle déambulait dans les allées du Finalizer. Son pas décidé raisonnait sur le sol métallique. La majorité des habitants du vaisseau portait l'uniforme noir et réglementaire du Premier Ordre. Le docteur Harper, quant à elle, arborait avec une certaine fierté cet uniforme d'un blanc immaculé, indiquant son attachement aux unités médicales de l'organisation. Sa silhouette svelte et son minois angélique ne passaient jamais inaperçus dans ce monde généralement dominé par le sexe fort. Les soldats se retournaient généralement sur son passage, osant parfois la siffler comme si elle n'était qu'un vulgaire bout de viande. Cyrel, en retour, leur souriait gentiment, comme une femme naïve. Elle était gentille, la docteur Harper, si gentille que personne ne se méfiait d'elle. De son côté, elle seule connaissait son côté sombre et ses étranges loisirs annexes. Elle se sentait bien trop investie dans sa tâche, son fanatisme profond ne l'aidait clairement pas à regretter ses activités quotidiennes. C'est pour cela qu'elle se contentait de sourire, comme une belle plante qui n'attendait qu'à être cueillie.

La porte du SAS du bloc médical B s'ouvrit dans un bruit de succion, puis se referma derrière elle. Cela faisait quelques semaines que la belle n'était pas revenue dans ces quartiers. Auparavant assignée à une mission dans la Zone d'Expension, elle avait été rapidement rapatriée en urgence sur le Finalizer pour reprendre ses activités. Cyrel Harper était satisfaite de retrouver cet endroit après ses semaines d'éloignement forcé. L'environnement en lui-même était rassurant. Tout était très pur, entièrement blanc, du sol au plafond, des sièges aux tables d'examens. Seuls les écrans de contrôles semblaient faire tâche dans cet environnement aseptisé. La pièce principale, assez vaste, comportait son bureau et plusieurs tables d’auscultation placées les unes à côté des autres, séparées par des rideaux blancs. Un large hublot permettait même de voir à l'extérieur du vaisseau, derrière lequel on pouvait admirer l'immensité de la galaxie, privilège de cet emplacement si spécifique du bloc B. En dehors de cette vaste pièce principale, il y avait d'autres petites pièces qui étaient réservées à des examens plus particuliers, ou encore à des opérations chirurgicales. Bref, Cyrel Harper adorait son bloc B, et son sourire indiquait clairement qu'elle était ravie de le retrouver.

Il était difficile dans l'espace de définir une heure, une période. Les soldats et les équipes travaillaient généralement en équipe et celles-ci se relayaient de manière très stricte, militaire, ordonnée. A cette heure virtuelle de ce qu'on pouvait appeler, la journée, le docteur Harper était encore seule. Sa garde venait tout juste de commencer et ses droïdes étaient encore en charge. Aucune hâte, la salle de convalescence des patients malades ou blessés était vide. La blonde fit quelques pas dans la grande salle. Elle était seule. Une profonde inspiration remplit ses poumons d'un air pur, totalement sain et maîtrisé par la machinerie du Finalizer. Un sourire apaisé étirait ses lèvres, dévoilant sa parfaite dentition. Parfait. Cyrel alla s'asseoir sur son bureau, ses jambes croisées dans une position très féminine. Son datapad à la main, elle se mit à parcourir ses dernières informations. « Voyons voir ... », murmura-t-elle, plus pour elle-même.

« Mh ». Son doigt s'arrêta de glisser sur l'écran lorsqu'un dossier bien particulier s'afficha sous ses iris. Rayner Noxis, un padawan de l'unité des Ren. Personnage intriguant, voire intimidant, que la blonde avait eu l'occasion de prendre en soin suite à la perte de son bras. Sa bouche se tordit légèrement en une expression de réflexion. Son maître était venu dans ses appartements, quelques jours avant qu'elle soit momentanément transférée sur Nkllon. Étrange sollicitation que celle de ce Ren. Cyrel n'avait pas apprécié que l'on vienne lui forcer la main en dehors de ses heures de travail, surtout en dehors de son unité d'examens. Les souvenirs de cette rencontre remontaient progressivement à la surface puis, consciente de la dangerosité de la mission qu'il lui avait collé, elle balança son datapad à l'autre bout de son grand bureau. Cyrel soupira profondément puis, lorsque la porte d'entrée du SAS s'ouvrit, son attitude blasée disparut derrière son masque de sympathie. « Comment puis-je vous aid ... Bonjour padawan Noxis, je suis ravie de vous revoir dans mon bloc ! Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus. Comment allez-vous depuis la dernière fois ? » La blonde descendit de son bureau pour aller à la rencontre de l'homme.

Son ton était chaleureux, presque maternant. D'un geste de la main, Cyrel indiqua au soldat une chaise face à son bureau puis tourna les talons pour aller s'asseoir à sa place. Son regard se posa sur son datapad toujours allumé sur le dossier médical de Noxis. D'un geste, elle posa son doigt sur un endroit de l'écran et celui-ci s’éteignit immédiatement. « Ça tombait bien, je comptais vous faire appeler. Les grands esprits se rencontrent.» Un sourire presque niais vint conclure ce dernier bout de phrase. Elle finit par reprendre sur un ton à peine plus sérieux. « Pourquoi êtes-vous venu me voir ?»

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rayner Noxis
Padawan de Ren
Crédits : 343
Jetons de Force : 0
Autres comptes : Kell Davip
Avatar : lux aeterna


Âge : 37 ans
Surnom : Ray
Profession : Padawan de Ren
Allégeance : Premier Ordre - Suprême Leader Snoke

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 22:41
double jeu
Cyrel  & Rayner

« She wants me to come over. I can tell her eyes don't lie. She's calling me in the dark. She moves us where the room.  »
La douleur était encore présente et palpable autant physiquement que mentalement. Le souvenir de la lame pourpre tranchant son bras était vive et lui rappelait malencontreusement sa propre faiblesse tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes, à chaque fois que le bras mécanique réagissait aux impulsions électriques produites par ses nerfs. Il avait l’impression d’avoir un membre fantôme, mais un jour, il était certain que ça irait mieux. Il s’y habituerait, il apprendrait à contrôler cette arme, car il ne pouvait imaginer ce bras mécanique que comme une arme. Lui offrant une force supérieure à celle d’un humain lambda et surtout une technique secrète s’il arrivait à… modifier ce bras pour en faire quelque chose d’encore plus violent, d’encore plus puissant.

Ce n’était le moment, c’était encore trop tôt, il devait tenter de se faire oublier pour le moment, trouver une personne à l’extérieur du Premier Ordre pour lui modifier ce bras qui était assez lambda pour le moment. Aujourd’hui, il était sur le Finalizer avec son Maître. Ils n’étaient plus très souvent ensemble depuis… sa tentative d’assassinat, mais le Leader Snoke avait fait appel au duo pour une mission spécifique, mais le Padawan de Ren n’était pour le moment pas convié dans la salle du trône. Il avait donc été envoyé à un rendez-vous avec le docteur Harper pour son bras mécanique et la peau, faire un check-up total, il en avait besoin, même s’il n’avait pas envie de se rendre à cette unité médicale même s’il connaissait cette femme. Il s’y présenta donc et elle l’accueillit avec un sourire sur le visage, lui demandant comment il allait depuis la dernière fois qu’il était venu. « Toujours en forme Doc’ Harper. Toujours. » C’était bel et bien un mensonge, il y avait des hauts et des bas, mais son Maître lui avait bien montré que montrer sa faiblesse était signe de faiblesse.

Montant dans le bureau du docteur, il avait eu un regard rapide dans toute la pièce pour voir les entrées, sorties, possibles menaces. Il n’avait plus confiance en personne au Premier Ordre, ils étaient rares ceux en qui il pouvait placer ses espoirs. Son Maître avait un certain pouvoir et il pourrait facilement faire tuer son Padawan et le maquiller en accident ou problème. Il ne pouvait le tuer ouvertement, il était une possible ressource précieuse, mais le contraire lui était possible. C’était la loi du plus fort chez les Ren. Celui qui gagnait était placé au sommet de la chaine alimentaire. Une fois installé sur la chaise en face du docteur, Rayner l’écouta avant de déboutonner sa tenue pour lui montrer son bras mécanique. « Faire un check-up de mon bras et de tout le reste. Un petit massage des épaules aussi, je suis… légèrement tendu depuis quelques temps. » Il prenait ça pour de la rigolade, sur la rigolade, mais il ne pouvait pas faire autrement. Même si elle était mignonne avec ses petits sourires, même si elle semblait gentille, elle était avant tout un membre du Premier Ordre et donc, pouvait être aux ordres de son Maître. « Faites ce que vous avez à faire. Je suis tout à vous. » Ça ne lui plaisait pas, mais il fallait le faire.



(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrel Harper
Unité médicale du Premier Ordre
Crédits : 411
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm, Miranna Zanedi, Syna Ren.
Avatar : Amber Heard (by Blondie).


Âge : Trente ans.
Surnom : Cyri ou docteur Harper.
Profession : Médecin dans l'unité médicale du Finalizer, activiste profondément convaincue et aide médicale pour les interrogatoires musclés.
Allégeance : Premier Ordre, il n'y à que lui qui compte, et rien d'autre.
Inventaire : Un couteau laser et un vaisseau de transport (Cargo léger de type YT-2400).

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 14:18

Double jeu

feat Rayner Noxis

Adossée à son fauteuil, le docteur Harper observait son patient parler. Aucune émotion ne se substituait à son attitude bienveillante, accompagnée d'une discrète risette qui faisait se courber ses lèvres aux lignes délicates. D'un geste, la jeune femme replaça une mèche blonde derrière son oreille, sans cesser de fixer la personne face à elle.

Rayner Noxis était un patient très intéressant, à ses yeux. Il ne venait jamais la voir de son plein grès. Les quelques visites imposées étaient généralement loupées faute d'une mission à l'autre bout de la galaxie, ou peut-être même parfois d'oublie. Face à ça, l'homme gardait une attitude parfaitement détendue, comme s'il se sentait à l'aise en sa compagnie. L’œil aguerrit du docteur pouvait néanmoins sentir une certaine tension latente, surtout lorsque ce dernier s'était mis à observer l'environnement à son arrivée dans la salle principale. Intriguant. Intéressant. Que pouvait-il bien se cacher derrière ces muscles, ce bras mécanique et cette petite tête blonde ? Il fallait dire que la jeune femme avait l'habitude de soigner les petits bobos des aspirants Ren, ils étaient généralement peu enclins à la conversation et la plupart du temps la prenaient pour une parfaite idiote. Elle, la jeune médecin à l'allure faible, qui ne savait pas se battre ou même se défendre en cas d'attaque. Oh oui, elle en avait entendu des phrases désobligeantes. Des patients qui refusaient même qu'elle leur adresse la parole. Lui, en revanche, avait toujours été sympathique.

« Toujours en forme ? Parfait, nous allons voir. » Lui disait-il la vérité ? Ou derrière ce visage détendu se cachait-il un monstre de secrets ? Cyrel Harper en connaissait assez sur l'hypocrisie pour en user personnellement dans son quotidien. Néanmoins elle restait satisfaite, ce padawan parlait. C'était déjà une première étape.

Le trait d'humour de Noxis, si s'en était bel et bien un, fit rire la jeune médecin. Ce rire claire, à la limite entre la sincérité feinte et la politesse, eut le mérite de détendre l'atmosphère. « Vous êtes tout à moi ? Faites attention, je risque d'en profiter. » Nul ne pouvait identifier si cette phrase était aussi à but humoristique ou si l'honnêteté de la belle créature venait de glisser à travers ses lèvres mesquines. Aucun rire forcé ne suivit sa remarque. Elle enfila une paire de gants en nitrile bleu et s'approcha du patient. Ce dernier était coopérant, ou en tout cas il promenait de l'être. Pendant que ses mains expertes parcouraient à tâtons ce bras mécanique, de nombreuses idées se bousculaient dans son esprit tordu. Devait-elle profiter de la docilité de ce padawan pour accomplir les desseins de son maître ? Devait-elle le prévenir ? Quel camp choisir, le choix était compliqué. « La majorité des tissus comporte encore une partie cicatricielle, surtout au niveau de l'épaule. Par contre je pense que vous avez contracté un début d'infection.» Était-ce à but purement scientifique ou parce qu'elle désirait voir la réaction de son patient face à la douleur ? En tout cas l'index de la praticienne s'enfonça au niveau de l'articulation, sur la partie inflammatoire. A la jonction entre la partie mécanique, et le reste de chair humaine, on pouvait voir perler de micro-gouttelettes jaunâtres. Plus Harper exerçait une pression sur cette zone, plus les épais exsuda se mettaient à suinter et glissaient même sur la structure métallique. « C'est peut-être lié à une coupure interne qui en a profité pour s'infecter, je ne vois rien à l'extérieur qui pourrait expliquer ça. » Sans quitter des yeux les chairs à vif, elle continuait de parler, plus pour elle-même en réalité.

D'un geste sec, Cyrel ôta ses gants pour les jeter dans une poubelle jaune qui traînait par là. « Je vais vous demander de vous installer sur cette table d'auscultation ... » S'exclama-t-elle tout en se dirigeant elle-même vers l'endroit. Elle montra d'un geste de la main cette table blanche qui n'attendait que son cadavre ... Enfin son patient. « Il y a des chairs nécrosées que je vais devoir vous enlever pour aider à terminer la cicatrisation. Alors soit vous me promettez de ne pas bouger, soit je vous attache. Dans tous les cas, malgré l'anesthésie locale, je pense que l'idéal serait que je vous attache le haut du corps. » Un sourire angélique conclus cette remarque. Le docteur Harper se plaça alors face à une immense armoire à pharmacie qu'elle ouvrit, et se mit à préparer une petite seringue. La seringue se remplit progressivement d'un liquide transparent. Cyrel se retourna, seringue à la main dont l'aiguille luisait presque telle une menace imminente. « Vous êtes prêt Padawan Noxis ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rayner Noxis
Padawan de Ren
Crédits : 343
Jetons de Force : 0
Autres comptes : Kell Davip
Avatar : lux aeterna


Âge : 37 ans
Surnom : Ray
Profession : Padawan de Ren
Allégeance : Premier Ordre - Suprême Leader Snoke

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 21:31
double jeu
Cyrel  & Rayner

« She wants me to come over. I can tell her eyes don't lie. She's calling me in the dark. She moves us where the room.  »

Il prenait sur lui, cet examen médical imposé, mais s’il restait logique, c’était normal. Il avait besoin de se faire suivre pour un tel médecin pour que son nouveau membre marche de façon optimale, mais surtout qu’il n’y ait pas de soucis entre les connectiques. Il faisait bonne figure, pas la peine de faire le gros méchant, les gens savaient qu’en tant que Padawan de Ren, il n’était pas un gentillet. Il était dangereux, mais comme il l’avait appris dans les renseignements, il était toujours bon de laisser transparaitre un masque différent de sa véritable identité. Ne pas montrer qui il était vraiment et franchement ici, sur le vaisseau capital de son Suprême Leader, il était plus aisé pour lui de faire bonne figure, plutôt que de jouer l’ado avec quelques problèmes de contrôles comme il avait entendu dire dans les bruits de couloirs. Oui, il avait entendu parler et surtout vu quelques actions, mais surtout réaction de Kylo Ren, le chef des Chevaliers de Ren et très sincèrement, ce n’était pas au goût de Rayner.

Offrant donc son corps à la science et au docteur, cette dernière commença une petite danse nuptiale qui pouvait partir très loin, mais qui n’était pas très protocolaire. « N’en profitez pas trop non plus docteur. Une plainte pour harcèlement sexuel est vite arrivée. » Un clin d’œil rapide, il joue, comme souvent, le rôle d’un autre. Bien qu’aujourd’hui, il était plutôt tendu, ça se voyait transparaitre dans sa façon de jouer l’homme détendu et sur de lui. Laissant la jeune femme s’occuper de son bras, il resta insensible à la douleur. Autant certains tenter de refouler la douleur, la renier, tenter de la faire disparaitre, mais son Maître lui avait apprit à l’accepter, à la contrôler et non la rejeter. La Docteure regarda le bras, la blessure, tout ça et n’hésita pas à enfoncer son doigt pour bien imager ce qui lui arrivait. « Intéressant. » Il se fichait pas mal du comment du pourquoi, il voulait juste une solution à ce problème et elle l’invita à aller sur la table d’osculation et il s’y rendit, s’allongeant, faisant bouger son bras légèrement.

Elle revint avec une seringue, lui annonçant que la peau nécrosée devait être retirée et qu’elle préférait le sédater et surtout l’attacher. Il ricana. « Pas de piqures, pas besoin de m’attacher non plus. On m’a appris à accepter la douleur, voyons si j’ai bien retenu mes leçons. » Il ne voulait pas de ce produit, il ne savait pas ce que c’était, il ne savait pas ce que ça lui ferait alors il ne prendrait pas de risques. « A moins que l’idée de m’attacher est pour une toute autre affaire ? » Oui, il désamorce un peu la tension et l’appréhension de la douleur par un humour douteux, mais déjà son esprit était focalisé ailleurs et attendait la suite. « Parce que je préfère être celui qui attache. Juste pour prévenir. »

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrel Harper
Unité médicale du Premier Ordre
Crédits : 411
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm, Miranna Zanedi, Syna Ren.
Avatar : Amber Heard (by Blondie).


Âge : Trente ans.
Surnom : Cyri ou docteur Harper.
Profession : Médecin dans l'unité médicale du Finalizer, activiste profondément convaincue et aide médicale pour les interrogatoires musclés.
Allégeance : Premier Ordre, il n'y à que lui qui compte, et rien d'autre.
Inventaire : Un couteau laser et un vaisseau de transport (Cargo léger de type YT-2400).

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 23:32

Double jeu

feat Rayner Noxis

Le personnage tout entier du docteur Harper avait été longuement travaillée par cette dernière pour paraître le plus innocent possible. C'était bien la première fois que, même sur un trait d'humour, on évoquait la belle blonde comme une potentielle menace. Cyrel se souvint avoir naturellement tiqué après cette remarque. Elle se souvint aussi avoir observé silencieusement l'homme qui l'avait prononcé. Bien entendu un sourire avait presque immédiatement rejoint ce regard porté sur sa silhouette massive. Le docteur garda finalement cette remarque dans un coin de son esprit tordu, faisant mine de la laisser couler sur elle comme de l'eau de pluie.

Les paroles qui suivirent ne furent pas rassurante. La créature blonde s'immobilisa, gardant sa seringue dans sa main. Avait-elle bien entendu ? Ces Ren étaient tous étranges à vouloir accepter la souffrance. Des cinglés.

L'homme était allongé là, sagement, sous ses iris azurées qui le fixaient avec un détachement presque morbide. La blonde eut un bref instant d'hésitation. De son œil avisé, elle pouvait presque voir palpiter ses carotides le long de son cou musclé. D'un coup bref et sec, le docteur aguerrit aurait pu planter cette seringue aiguisée à travers cette peau si innocente, ou si coupable. Cet homme était un tueur, ou s'il ne l'était pas encore il allait le devenir. Répondre à la demande de son maître, sauver sa propre peau et celle de sa famille. L'idée fit bien plus que lui traverser l'esprit. Cyrel fut surprise de sentir la seringue glisser entre ses doigts humides. Le stress, l'hésitation. Avait-elle le choix après tout ? Et si elle lui sautait dessus, là, maintenant. Sans rien de sexuel, ni de provocateur. Juste enfoncer cette seringue dans son cœur encore frétillant dans cette poitrine bombée, injecter l'anesthésiant et sentir ce muscle s'arrêter progressivement. La lame tranchante d'un scalpel pouvait aussi faire l'affaire. D'un coup bien étudié, le docteur pouvait aisément sectionner l'artère principale et le laisser se vider de son sang. Une image apparut très clairement dans sa tête. Une épaisse flaque écarlate, s'étalant paisiblement sur ce sol beaucoup trop blanc. Ses mains, sanguinolentes, tenant sans trembler cet outil de la mort. Tout cela était irréel, bien sûr.

Le docteur Harper sortit de sa rêverie. Elle n'avait pas noté ce brin d'humour si justement placé et se contenta de répondre sur un ton détaché : « C'est votre choix ». Malgré tout ce qui se passait dans sa tête, Cyrel accepta de céder et se dit qu'elle avait encore assez de temps pour décider du sort de cet homme. En plus, rien ne pouvait prédire sa réaction si elle lui sautait dessus pour le tuer. Ah, il préférait attacher ? Intéressant. « Je vois », se contenta-t-elle de répondre, poliment, tandis qu'elle venait de se poser sur un tabouret à roulettes. La jeune femme se laissa rouler jusqu'à lui et arrêta à la hauteur de son bras. La lame affûtée du scalpel luisait sous les puissants néons du plafonds. Le travail allait donc commencer. Il ne voulait pas de sédation ? Tant pis pour lui. Mais il y avait bien une chose que le docteur Harper détestait, c'était les plaintes. Il n'avait clairement pas intérêt de l'ouvrir durant le soin.

De longues secondes s'étaient écoulées, durant lesquelles la belle à la chevelure blonde n'avait pas prononcé le moindre mot. Concentrée au-dessus de ce bras mécanique, le visage à moitié caché derrière un masque en papier blanc, le docteur maniait la lame entre ses doigts experts. Aucune attention n'était portée à la douleur du patient. Ses iris, auparavant si naïves, étaient transformées en un regard sérieux. Méthodiquement, elle découpait des lambeaux de chairs pourries en scalpant délicatement la peau. Il aurait pu pleurer devant elle, Cyrel ne l'aurait pas vu.

Un bruit métallique retentit quand le scalpel sanguinolent fut jeté dans un haricot en acier. « Ça devrait être suffisant pour l'instant. Pour l'infection, je vais vous prescrire des antibiotiques à prendre sur une semaine. L'idéal serait de les prendre en injectable, mais vu que vous préférez souffrir plus longtemps, je vous filerai des comprimés. » Un sourire narquois se faufila le long de ses lèvres lorsqu'elle ôta ses gants. « Essayez de bouger votre bras, je veux voir si il y a des problèmes mécaniques que je peux résoudre, sinon je vous enverrais chez mon droïde. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rayner Noxis
Padawan de Ren
Crédits : 343
Jetons de Force : 0
Autres comptes : Kell Davip
Avatar : lux aeterna


Âge : 37 ans
Surnom : Ray
Profession : Padawan de Ren
Allégeance : Premier Ordre - Suprême Leader Snoke

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Nov - 20:38
double jeu
Cyrel  & Rayner

« She wants me to come over. I can tell her eyes don't lie. She's calling me in the dark. She moves us where the room.  »

Le docteur semblait être concentrée sur ce qu’elle allait devoir faire. Le membre mécanique retiré de son socle, elle pouvait voir toute l’étendue des dégâts qu’il avait subis par son Maître, tout comme par les complications suite à cette blessure causée par un sabre laser. La blessure avait été net et précise, la blessure avait instantanément cautérisé ce qui sur le moment avait été salvateur, l’empêchant de mourir en se vidant de son sang. A présent, Harper commençait à s’occuper des peaux mortes, gangrénées, de tout ce qui n’allait pas. Respirant de plus en plus lentement, il ferma les yeux et se concentra sur cette douleur, sur ce puissant carburant pour la Force. Il acceptait cette douleur, ne tentait pas de la fuir. Les bras ouverts, ou plutôt son bras restant ouvert, il se mit à chérir cette douleur qui lui rappelait sa propre faiblesse face à son Maître. Il n’était pas du genre à regarder vers le passé, mais ça lui permettait de ne pas oublier, de ne pas faire les mêmes erreurs.

Les yeux fermés, en pleine méditation dans le courant de la Force, il fut finalement sorti de sa torpeur par les paroles de la mademoiselle à ses côtés qui semblaient en avoir terminée. La douleur était toujours présente, mais elle nourrissait cette haine qu’il avait pour son maître, ce qui était parfait. On lui avait souvent appris qu’en tant qu’espion il ne fallait pas qu’il laisse ses émotions prendre le dessus, mais en tant que Padawan de Ren, c’était une toute autre affaire. Il devait laisser sa rage, sa haine, ses envies de violence prendre le dessus pour contrôler cette Force si puissante. Harper lui annonça qu’elle lui donnerait des comprimés pour que ça cicatrise plus vite ou quelque chose dans le genre. « Parfait. » Il avait encore le regard dans le vide, revenant de sa profonde communion avec la Force alors qu’il remettait son bras mécanique à sa place. La connexion s’établie et la douleur des connexions le fit vibrer pendant un maigre instant.

Il bougea le bras comme demandé par le Docteur Harper, de haut en bas, de gauche à droite, en diagonale. Ouvrant, fermant les mains. Le cliquetis métallique, les rouages étaient normalement à peine perceptibles, mais ici, dans cet endroit complétement aseptisé, sans un bruit, il entendait tout cela, toute cette mécanique de pointe qui lui permettait de continuer à avoir l’usage d’un bras perdu. « Ça me semble plutôt bien non ? » Il ouvrit sa main valide et y plaça le poing mécanique avant de se redresser, regarder le docteur dans les yeux. « Qu’en pensez-vous ? Ai-je besoin d’être ausculté plus en profondeur ? » On lui avait parlé d’un check-up total après tout non ? « J’ai besoin d’être le plus en forme possible afin de réussir mes missions et… d’éviter de perdre un autre bras par la même occasion. » Il serait mal avisé de sa part de se rater une seconde fois.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrel Harper
Unité médicale du Premier Ordre
Crédits : 411
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm, Miranna Zanedi, Syna Ren.
Avatar : Amber Heard (by Blondie).


Âge : Trente ans.
Surnom : Cyri ou docteur Harper.
Profession : Médecin dans l'unité médicale du Finalizer, activiste profondément convaincue et aide médicale pour les interrogatoires musclés.
Allégeance : Premier Ordre, il n'y à que lui qui compte, et rien d'autre.
Inventaire : Un couteau laser et un vaisseau de transport (Cargo léger de type YT-2400).

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Nov - 16:27

Double jeu

feat Rayner Noxis

C'est dans un silence presque méditatif qu'elle observait le padawan replacer son bras mécanique sur sa base. Le docteur ne quittait pourtant pas ce macabre objectif qu'on lui avait imposé. Plus elle y repensait, plus elle trouvait cela stupide. Le Maître Ren savait parfaitement que cette humaine était faible, qu'elle ne réussirait clairement pas cette mission. Après tout, son élève était toujours en vie, lui non plus n'avait pas réussit à s'en débarrasser. La moue de la blonde devint tout à coup dubitative, heureusement que Noxis ne l'observait pas et qu'il se remettait de ses émotions.

« Mh. » Elle marmonnait tout en observant l'homme bouger son membre mécanique sous ses iris concentrée. Les prothèses de ce genre n'étaient pas sa spécialité, c'est pour cela qu'elle s'adressait généralement à un droïde mécanicien ou carrément à l'ingénieur qui avait créé le bras, ou la jambe dans le cas contraire, pour avoir un avis extérieur. Là, à première vue, rien  ne bloquait dans les mouvements de base du bras. Cyrel remarquait bien l'intérêt voire même l'inquiétude de son patient, dans ce regard très insistant qu'il lui lançait avec toutes ses questions. « Oui, je comprend bien. » Le docteur marqua un temps d'arrêt puis lui fit un signe de la main. « Vous pouvez me suivre, on va faire quelques examens complémentaires. » Tout en marchant, le jeune femme ôta cette espèce de large blouse blanche qui se trouvait par-dessus son uniforme réglementaire, elle la jeta sur le dossier de sa chaise. « Vous entretenez une drôle de relation avec la personne qui vous a fait ça. » Se permit-elle de balancer, sur un ton léger, comme si l'anecdote était placée mine de rien. Un sourire aux lèvres, Cyrel se tourna vers son patient qu'elle accompagnait à travers les autres salles du bloc B. Sa carte d'accès posée sur un lecteur lui permit d'ouvrir un sas. « Charmante personne au passage ... » Remarque ouvertement hypocrite quand on connaissait la légendaire réputation de ce Maître Ren, exécrable au possible et antipathique à l'extrême. Un rire accompagna tardivement sa phrase. « C'est par là, je vous en prie. »

La pièce était très sombre, exiguë. On aurait dit un cagibi dans lequel étaient entreposés de vieux droïdes prêts à aller à la casse. Face au bazar général, le docteur Harper se sentit obligée de se justifier. Après tout, elle emmenait rarement des patients dans ce genre d'endroit, très à l'écart des autres salles. « Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous éliminer. » Dit-elle, s'en suivit un rire plutôt gêné. Ah, s'il savait. D'un discret coup de pied, la blonde réveilla un vieux droïde, reliquat de l'ancien Empire Galactique. La bestiole sursauta et se mit à biper de manière irrégulière, les diodes colorées s'allumèrent un peu partout. « Calme-toi, j'ai du travail pour toi. » Elle se tourna ensuite en direction du padawan, avec un air qui se voulait rassurant. « Ce droïde va effectuer les vérifications habituelles sur le plan mécanique, c'est hors de mes compétences. » La belle passa une main dans sa chevelure blonde comme pour la démêlé, mais c'était plus un geste de routine, un toc. « Ne vous inquiétez pas, il est très compétent. Une fois que la mécanique sera opérationnelle, nous irons approfondir le check-up. Je reviens d'ici quelques minutes. » Le droïde s'approcha du patient et, au même moment, le docteur Harper disparut de la pièce.

Cyrel Harper était une belle femme, dans son espèce. Sa tenue d'inspiration militaire, d'une couleur immaculée, sculptait parfaitement sa morphologie et lui donnait parfois un air frêle. Le claquement de ses bottes sur le sol indiquait qu'elle se déplaçait dans le bloc B, en direction l'accueil, où se trouvait son bureau. Un coup d’œil lancé sur la montre synchronisée du vaisseau, elle serait encore seule pour une bonne demie-heure. Comme lassée par les événements, elle se laissa tomber sur son fauteuil. Les roulettes la firent légèrement pivoter jusqu'à ce que son regard se pose sur cette seringue, encore pleine d'anesthésiant, qui patientait dans l'armoire à pharmacie. Une pensée lui traversa l'esprit. Elle était vilaine, beaucoup trop pour être évoquée. Ses iris azurées observèrent alternativement la seringue et la pièce, au loin, où se faisait ausculter le padawan. Le temps parut long, mais seule une poignée de secondes s'écoula. Sans plus attendre, le docteur Harper se saisit de l'objet et se dirigea vers la salle 34, où était censé attendre la future victime. Après tout, elle n'allait rien faire de mal, juste profondément l'endormir et le laisser aux mains de son maître. Ce n'était clairement pas son combat.

Arrivée devant la salle, la seringue cachée derrière son dos, Cyrel fut surprise de voir le robot, seul, bidouiller un morceau de bras mécanique. Son sourcil droit se arqua brusquement, lorsqu'elle comprit que son patient n'était pas là où il devait être.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rayner Noxis
Padawan de Ren
Crédits : 343
Jetons de Force : 0
Autres comptes : Kell Davip
Avatar : lux aeterna


Âge : 37 ans
Surnom : Ray
Profession : Padawan de Ren
Allégeance : Premier Ordre - Suprême Leader Snoke

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Nov - 21:34
double jeu
Cyrel  & Rayner

« She wants me to come over. I can tell her eyes don't lie. She's calling me in the dark. She moves us where the room.  »

Rayner était ouvert à la douleur que lui avait procuré le docteur Harper avec son scalpel et à présent vérifier qu’il n’y avait pas de soucis d’ordre mécanique. Ce n’était pas vraiment dans les compétences de la jeune femme, mais au moins, elle regardait ça d’un œil différent qu’un droïde qui ne faisait qu’analyser les données et se moquait pas mal du patient. Elle l’invita à le suivre pour faire d’autres examens tout en faisant remarquer qu’il avait de drôles de relations avec la personne qui lui avait fait ça allant même jusqu’à dire que c’était une charmante personne. « C’est ce qui se passe quand on met deux personnalités totalement différentes dans une même pièce et qu’on ne laisse pas vraiment de choix quant à la survie que d’une seule des personnes. » Si le Maître voulait survivre, il devait donner une mission impossible à réussir et espérer qu’il meurt. Il ne pouvait le tuer ainsi, de sang-froid, il ne pouvait gâcher une ressource qui pourrait possiblement prendre le dessus. Rayner lui, pouvait bien le tuer et prouver qu’il était le meilleur, le plus fort et ensuite prendre un Padawan, continuer le cycle du serpent se mordant la queue.

« Une charmante personne… j’aurais d’autres adjectifs à lui offrir, vraiment. » Il avait été un Padawan du célèbre Luke Skywalker, mais aujourd’hui Rayner savait que cet homme n’était pas fait pour devenir un Jedi. Un Chevalier de Ren lui collait très bien à la peau. L’endroit ou elle l’emmenait était fort sombre et pas très à l’image des autres pièces du complexe médicale. Elle tenta de se justifier et Rayner fronça légèrement les sourcils aux propos du Docteur Harper. « J’aimerais bien voir ça. » Ce n’était pas une blague, c’était plutôt sérieux et ses propos furent assez secs. Il planta son regard sur la jeune femme, puis le droïde qu’elle activa avant d’expliquer qu’il allait s’occuper des vérifications de son bras. Après cela, elle s’occuperait d’approfondir le check-up par elle-même. Il la regarda partir, ne sachant plus vraiment quoi croire. L’ombre de son Maître planait à présent au-dessus de lui. Était-elle effectivement ici pour s’occuper du Padawan de Ren ? Quoi de mieux qu’un poison bien dissimulé pour en finir avec un opposant. Il n’en fallait pas plus pour le Padawan pour avoir des suspicions.

Détachant de nouveau son bras, il le laissa aux bons soins du droïde et trouva rapidement une unité com pour entrer dans la banque de données de l’unité médicale. Qui y était rentré, s’il n’y avait pas eu de mouvements suspects de son maître ou de ses hommes. Rien ne lui parut louche, mais en si peu de temps et avec une seule main, il n’était pas tant performant que cela. Il attendit donc le retour du Docteur Harper dans un coin et lorsqu’il entendit le bruit de ses pas repasser dans la pièce ou il devait normalement se trouver, il la rejoignit. On pouvait voir à son regard qu’il était tout à fait… sérieux. « Docteur Harper. » Usant de la Force, il ferma la porte derrière lui. Il voyait bien qu’elle cachait quelque chose dans son dos. « Que me cachez-vous ? » Il était menaçant, c’était un fait. Même s’il n’était pas du genre à faire du mal par plaisir comme son maître, il ne rechignait pas à faire parler sous la torture. « Comprenez-moi bien. Je ne peux plus me fier à personne et cette main cachée dans votre dos, vos paroles… Tout porte à croire que mon charmant Maître vous a donné une petite mission annexe ? » Ca ne pouvait être que son imagination, mais il préférait en avoir la preuve.

« Je suis fidèle au Premier Ordre, tout comme je l’étais à l’Empire avant cela. Je ne suis pas un traitre qui a juré allégeance à un nouveau maître, je ne suis pas un opportuniste. Alors parlez Docteur Harper. Je n’aimerais pas vous montrer comment je suis devenu un aussi bon interrogateur. » De sa main restante, quelques éclairs de force jaillir, quelques courants électriques qui ne visaient personne, mais qui étaient bien présents.


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrel Harper
Unité médicale du Premier Ordre
Crédits : 411
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm, Miranna Zanedi, Syna Ren.
Avatar : Amber Heard (by Blondie).


Âge : Trente ans.
Surnom : Cyri ou docteur Harper.
Profession : Médecin dans l'unité médicale du Finalizer, activiste profondément convaincue et aide médicale pour les interrogatoires musclés.
Allégeance : Premier Ordre, il n'y à que lui qui compte, et rien d'autre.
Inventaire : Un couteau laser et un vaisseau de transport (Cargo léger de type YT-2400).

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Nov - 1:28

Double jeu

feat Rayner Noxis

La jeune femme s'avançait dans la pièce sombre, observant avec un air intrigué, ce bras mécanique solitaire manipulé par le droïde. Le membre était là, mais où était le reste. La réponse à ses questions lui parvint rapidement. Une voix masculine prononça son nom sur un ton menaçant, provoquant presque immédiatement un frisson qui parcourut sa colonne vertébrale. La porte se referma derrière elle. La silhouette du padawan se détacha de l'ombre pour se déplacer dans sa direction. Harper resta immobile et impassible, affichant un masque de froideur qui ne lui était pas habituel. Sa main tenait toujours fermement cette seringue, cachée derrière son dos. La menace était bien présente, alors que l'homme se questionnait ouvertement sur ce qu'elle tentait de lui cacher. Aucune réponse, la blonde restait stoïque face à cet homme qui se rapprochait dangereusement d'elle. Il avait rapidement compris les raisons de cette mise en scène, ou en tout cas il semblait avoir capté que le docteur Harper n'était pas aussi bienveillante qu'elle ne le laissait paraître. Finement observé.

Le petit plaidoyer du padawan ne réussit pas à tirer la moindre émotion sur le visage du docteur. Il tentait de se justifier face à une personne qui, au final, n'avait que faire de son existence. Elle avait été missionnée pour le tuer, ou au moins le rendre assez misérable pour que son Maître puisse finir le travail. Erreur faite, le médecin n'était pas habituée à se débarrasser de ses patients, s'ils n'étaient pas les prisonniers du Premier Ordre. Quelques secondes d'un silence glacial furent brisées par le crépitement d'éclairs qui s'échappaient de la main de Noxis. Il ne lui voulait pas du mal, juste des explications. Face à ces menaces, Cyrel Harper décida de dévoiler sa seringue cachée derrière elle, sans la lâcher des mains. « Vous êtes plus intelligent que vous ne semblez l'être, padawan Noxis. » Ces paroles cassantes avaient été soigneusement choisies, pourtant loin de là était l'envie de le rabaisser. Au contraire, elle le félicitait presque d'avoir découvert son plan foireux aussi rapidement. Son allure d'ange avait disparu, pour laisser place à la silhouette d'une femme froide et sérieuse. S'adossant à la porte qu'on avait fermé grâce à la Force, Cyrel toisait l'homme qui se trouvait à quelques pas seulement d'elle, et qui semblait toujours aussi menaçant. « Vous vous vantez peut-être d'être un bon interrogateur, efficace, peut-être cruel, mais vous semblez toujours ignorer ce que vous avez devant les yeux. » Elle marqua volontairement un temps d'arrêt puis, alors qu'on aurait cru qu'il avait définitivement disparu, un sourire narquois se glissa sur ses lèvres. « Je ne parlerai pas. Si vous me torturez, vos supérieurs le saurons, et je ne donne pas cher ni de votre peau, ni de votre bras, si je venais à disparaître. » Cyrel croisa ses bras contre sa poitrine, tentant d'afficher un air détendu qui semblait presque aussi irréel que stupide. L'aiguille pointait vers le haut entre ses doigts experts, la seringue était toujours en sécurité, comme une menace latente.

Le docteur Harper savait mieux que quiconque manipuler les esprits faibles, et dieu savait combien ils étaient nombreux sur ce vaisseaux. Son excellente réputation au sein de l'organisation, même aux confins les plus reculés de la galaxie, la protégeait de bien des misères. La petite blonde innocente avait des soutiens, dans toutes les unités, et elle savait qu'elle pouvait s'en servir dans n'importe quelle situation. Peut-être que cette soudaine confiance en elle était lié à ça ? Le padawan se trouvait toujours face à elle, son bras unique laissait toujours échapper quelques petits éclairs. « Ma fidélité a toujours été, comme vous d'ailleurs, offerte au Premier Ordre. Mes missions, même annexes, ne vous regardent en rien. Et ce n'est pas à vous que je m'adresserai pour dévoiler une quelconque information, même vous concernant. Il faudra vous adresser à une autre personne pour avoir la réponse que vous désirez entendre. Je pense qu'il est temps pour vous de sortir de mon bloc médical, et de ne plus jamais y remettre les pieds. » Ce n'était pas une menace, mais plutôt un conseil avisé. Si le padawan n'entrait plus en contact avec le docteur Harper, ni l'un, ni l'autre, ne subirait les attaques de ce Maître Ren. « Maintenant je vais sortir, et nous allons faire comme si nous ne nous étions pas rencontrés. Retournez à vos missions, je m'occuperai des miennes. » Alors que son dos s'était décollé de la porte, la jeune femme se tenait droite. Son attitude n'avait rien d'hostile. Aucune expression ne pouvait d'ailleurs laisser penser qu'elle avait peur. Était-elle folle, ou inconsciente ? Peut-être. Certainement.

Cyrel Harper n'aimait pas se dévoiler ainsi face à un étranger. Elle cultivait son attitude fraîche et décontractée, qui avait presque fait sa signature au sein de l'organisation. Là, elle se sentait en danger, et ne pouvait se permettre de garder cette attitude faible si caractéristique. Elle était comme une lionne grognant face à un autre prédateur, le pelage entièrement gonflé par son attitude supérieure. Il restait plus qu'à voir la réaction de ce padawan face au refus ouvertement affiché de la belle de dévoiler la raison de la présence de cette seringue.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rayner Noxis
Padawan de Ren
Crédits : 343
Jetons de Force : 0
Autres comptes : Kell Davip
Avatar : lux aeterna


Âge : 37 ans
Surnom : Ray
Profession : Padawan de Ren
Allégeance : Premier Ordre - Suprême Leader Snoke

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Nov - 17:28
double jeu
Cyrel  & Rayner

« She wants me to come over. I can tell her eyes don't lie. She's calling me in the dark. She moves us where the room.  »

Devenir un Padawan de Ren était en quelque sorte une lame à double tranchant. D’un côté, cela lui offrait un pouvoir incontestable avec la Force et tout ce qui en découlait. Il adorait cette sensation de puissance qu’il pouvait contrôler, enflammer, lui permettant de faire des choses que le commun des mortels était incapable de comprendre, encore moins de le faire. Mais dans une institution comme le Premier Ordre, ou le plus fort survis et prend le pouvoir, c’est un peu une chasse à la sorcière. Entre eux, les Chevaliers de Ren et surtout les Padawan faisaient en sorte d’éliminer les autres pour prendre le pouvoir ou encore écarter des menaces. Il n’y avait pas de bonne façon de faire, mais à présent Rayner voyait bien l’autre côté tranchant de cette si belle lame. Il ne pouvait encore moins se fier aux gens, même ceux du Premier Ordre. Le danger pouvait venir de partout et il était même présent la ou il avait besoin de se faire soigner.

Quoi de mieux qu’un poison administré par une personne aussi charmante et gentille que le Docteur Harper n’est-ce pas ? Néanmoins, une fois démasquée, elle montre une toute autre facette de sa personnalité. Elle lui avoua qu’elle était surprise, qu’il semblait plus intelligent qu’il n’y paraissait, mais qu’il était impossible pour lui de lui faire quoi que ce soit. Qu’il ne savait pas à qui il avait à faire et qu’il pourrait le regretter si elle venait à disparaitre. Rayner se mit à rigoler de façon assez inquiétante. Apparemment, elle se trompait lourdement à son sujet. « Qui a dis que vous deviez disparaitre ? » Qui a dis qu’il devait la tuer pour avoir les informations qu’il désirait ? Il était certain que c’était son Maître qui le lui avait ordonné. Il avait des moyens de pression et les Chevaliers de Ren avaient une place à part dans la hiérarchie du Premier Ordre. Même en tant que Padawan, Rayner avait quelque chose de spécial aux yeux des autres soldats et autres membres du personnel.

La blonde lui assura ensuite qu’elle aussi était fidèle au Premier Ordre, mais que ses ordres de missions ne le regardait en rien et lui intimait même de quitter son bloc médicale pour ne plus jamais y remettre les pieds. Noxis devait l’avouer, elle avait un sacré tempérament, un sacré culot lorsqu’elle n’était plus la gentille docteure que tout le monde connaissait et son regard en disant long. Dommage pour elle, le Padawan de Ren n’allait pas accéder à ses demandes ou conseils comme elle pouvait le dire. Usant de la Force, il attira ladite seringue dans sa main. « Je suis désolé pour vous, mais ce ne sera pas possible. Je me doute que c’est bel et bien mon Maître qui a tenté de vous faire faire le sale boulot. Néanmoins, j’aimerais vous l’entendre dire et pourquoi pas, ne pas tenter de jouer un double jeu avec lui si c’est bien l’investigateur de ce petit jeu. » Une Force invisible vint à plaquer la jeune femme contre la porte alors que Rayner s’approchait d’elle. « Je vous donne une chance. Je vous injecte ce que vous aviez prévu de m’injecter et je verrais par moi-même les effets sur vous. Ou alors vous me parlez. Je n’ai rien contre vous, comme vous l’avez dit, vous êtes fidèle au Premier Ordre tout comme moi. Je ne suis pas un ancien traitre Jedi qui a retourné ma veste pour assouvir ses propres objectifs. » Il avait en horreur son maître comme beaucoup d’autres Chevaliers de Ren.

La pointe de la seringue vint doucement, tout doucement s’enfoncer dans l’épaule de la jeune femme. Même s’il n’avait qu’un bras valide, la Force était son allier et il pouvait faire ce qu’il désirait d’elle à présent. « Aujourd’hui, je n’aurais point besoin de vous. Demain surement, mais ce ne sera jamais de façon officielle, je ne vous impliquerais dans rien qui soit illégale. Je tuerais mon Maître, à ma façon, quand je serais prêt et je n’utiliserais point de subterfuge aussi grossier qu’un poison ou quelque chose du genre. Je dirais juste que je ne suis point venu ici. Vous n’aurez qu’à dire que je ne suis jamais venu et ce sera suffisant pour cet idiot. Comme vous le dites, si l’on vous touche, les conséquences seront conséquentes. » Il eut un petit sourire malsain. « Mon Maître ne sait pas faire dans la dentelle. C’est un rustre et il sera immédiatement démasqué, alors il ne vous fera rien. Par contre moi… Je suis capable de m’insinuer dans votre esprit. De le briser en milles morceaux, vous souffler à l’oreille que votre vie ne vaut pas la peine d’être vécue et vous pourriez tout aussi bien vous suicider vous-même… Difficile d’accuser qui que ce soit quand c’est véritable un suicide non. » La Force lui permettait bien des choses. Pas aussi spectaculaire que son Maître, ce qui lui avait valut son bras, mais des choses bien plus subtiles et malsaines. « Votre réponse ? » Il était prêt à injecter le produit.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrel Harper
Unité médicale du Premier Ordre
Crédits : 411
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm, Miranna Zanedi, Syna Ren.
Avatar : Amber Heard (by Blondie).


Âge : Trente ans.
Surnom : Cyri ou docteur Harper.
Profession : Médecin dans l'unité médicale du Finalizer, activiste profondément convaincue et aide médicale pour les interrogatoires musclés.
Allégeance : Premier Ordre, il n'y à que lui qui compte, et rien d'autre.
Inventaire : Un couteau laser et un vaisseau de transport (Cargo léger de type YT-2400).

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Nov - 15:54

Double jeu

feat Rayner Noxis

Même si le docteur Harper avait une bien trop haute estime d'elle-même, et de ses propres limites, elle n'était pas idiote. Son amour propre et son éducation l'en protégeait. Elle savait que l'homme qui se trouvait face à elle saurait développer des trésors d’ingéniosité pour avoir ce qu'il désirait. Sans même développer par les mots, le padawan arrivait à faire ressentir sa supériorité physique face à la jeune femme. Ce regard froid, ce rire glacial et rauque, cette ambiance malsaine qu'il avait réussit à lui seul à monopoliser de part sa puissante présence. C'est alors que Noxis annonça qu'il ne comptait pas se débarrasser d'elle. Devait-elle croire en ces mots, si durement prononcés ? Comme si la menace venait s'illustrer par des faits réels, Cyrel sentit la seringue qui lui glisser des mains, sans qu'elle ne puisse la rattraper. Du bout des doigts, elle avait à peine réussi à ralentir sa fuite, et elle l'observait finir sa course dans la main unique du soldat de la Force.

Son visage exprimait déjà une certaine tension. L'ange blond du Premier Ordre avait disparu pour laisser sa place à une créature sombre, mystérieuse, à l'image d'un monstre qu'on avait camouflé pendant des années et qui pouvait enfin sortir de sa tanière. Pourtant, malgré cette attitude naturellement antipathique qu'elle affichait, Cyrel n'en restait pas moins une humaine sans la moindre ressource physique. C'est ainsi qu'elle fixait Noxis, les sourcils froncés, dans un silence mortel. Ses iris azurées ne quittaient pas la seringue, consciente que son arme pouvait se retourner contre elle à n'importe quel instant.

Le padawan parlait, et parlait encore, comme s'il déblatérait un petit discours pour se rendre plus important qu'il ne l'était. Minable petite créature, insignifiante, inintéressante. Soudain, le docteur Harper se sentit poussée en arrière, maintenue par une force invisible contre la porte.  Les muscles de son cou se gonflaient à vue d’œil, d'épaisses gouttes de sueurs s'écoulaient le long de son front jusqu'à ses joues, pendant qu'elle tirait sur son propre corps pour tenter de s'échapper. Peine perdue. Malgré tous ses efforts, la jeune femme ne put pas se défaire de cette emprise physique que son assaillant avait sur elle. L'humaine ne pouvait contrer la Force manipulée par le padawan. Il était bien trop fort. Cyrel finit donc par arrêter son combat. Son regard d'un bleu puissant fixait son adversaire. Sa fatigue physique était déjà visible mais, malgré tout, le docteur Harper se laissait guider par son propre caractère, sa propre hargne. Beaucoup trop fière d'elle, mais aussi bornée, c'est avec un grand sourire qu'elle répondit à ses menaces. « Vous dites déjà le savoir, mais vous voulez me l'entendre dire ? Vous êtes vraiment fou, ou totalement idiot, pour oser me menacer à cause de votre petit ego surdimensionné. » Le rire qu'elle exprima se transforma en un gémissement de douleur lorsque l'aiguille affûtée se planta dans sa propre chair. Cyrel put sentir la pointe franchir toutes les strates de son épiderme, jusqu'à son muscle deltoïde tendu à l'extrême. Elle essayait de faire la belle, la forte, mais la blonde avait du mal à garder son calme face à une telle douleur.

Une forme de folie douce semblait émaner de la silhouette massive du padawan manchot. Alors qu'l la fixait avec ce petit sourire malsain, Cyrel se redressait doucement pour faire face dignement à son agresseur. Son corps entier se maîtrisait pour ne pas trembler. Ses muscles étaient presque tétanisés de douleur tellement la force qu'il imposait sur elle était forte. Elle n'était clairement pas habituée à ce qu'on lui fasse subir cela. « Allez-y » Finit-elle par dire, le souffle court, le regard toujours rivé droit dans les yeux de son agresseur. « Injectez le produit, je ne vous dirais rien. » Cyrel était-elle devenue folle, ou suicidaire ? Elle avait une confiance aveugle en son corps, et ce produit qu'elle avait préparé. Peut-être croyait-elle aussi que Noxis n'oserait pas le faire ? Dans tous les cas, c'est d'abord en se murant dans le silence qu'elle commença une bataille de regards.

« Dans tous les cas, Noxis, je pense que vous avez perdu une autre bataille. » Une risette discrète apparu dans le coin de ses lèvres. « Quoi qu'il arrive je ne dirais rien. Je pense qu'il est dans votre propre intérêt de cesser ces idioties et me laisser travailler. Qui sait ? Peut-être que votre bras aura besoin de modifications, d'améliorations. Je vois mal les Ren s'enticher d'un manchot caractériel alors qu'ils veulent les serviteurs les plus puissants dans la galaxie. Vous aurez besoin de moi, dans votre quête de pouvoir et de puissance. Je peux vous aider, si j'en ai envie. Et ce n'est pas en me menaçant ou en me faisant du mal que vous arriverez à vos fins. Au contraire, je vous laisserai crever comme un déchet, et vous resterez définitivement à votre place de Padawan. En plus, vous n'avez plus qu'un bras à perdre, attention. » Son regard était dur, presque féroce. Cyrel usait plus de sa folie naturelle que de son culot. Elle savait pertinemment que sa vie et son entité physique ne tenait qu'à quelques mots. Il n'était pas très prudent, ni très avisé, d'insulter son agresseur. Pourtant Noxis devait savoir qu'il pourrait avoir besoin d'un médecin dans son cercle proche. Kylo Ren lui-même le savait. « Relâchez-moi, ou injectez moi ce produit. A vous de choisir. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Haiti- Parlement: Double nationalité
» Débat sur la double nationalité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Origins ::  :: Outer Rim-
Sauter vers: