HOLONET

Ginger Storm est activement recherchée par son frère, le Stormtroomper Trevin Storm. Grosse rançon à celui qui lui rapportera sa soeur chérie.

L'instabilité du général Elrik Tanar est toujours redoutée dans les rangs de la résistance.

Et vous ?


WANTED

Jake Horn : fiancé de Ginger Storm, formateur référent au centre de formation des cadets du Premier Ordre.
Neo Carlstein : médecin, taupe du Premier Ordre.



 ::  :: Expansion region :: Nkllon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sous couverture feat. Zaath Harclay

avatar
Cyrel Harper
Unité médicale du Premier Ordre
Crédits : 174
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm, Miranna Zanedi, Syna Ren.
Avatar : Amber Heard (by terpsykore).


Âge : Trente ans.
Surnom : Cyri ou docteur Harper.
Profession : Médecin dans l'unité médicale du Finalizer, activiste profondément convaincue et aide médicale pour les interrogatoires musclés.
Allégeance : Premier Ordre, il n'y à que lui qui compte, et rien d'autre.
Inventaire : Un couteau laser et un vaisseau de transport (Cargo léger de type YT-2400).

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Sep - 22:35

Sous couverture

feat Zaath Harclay

Des terres rougies par les rayons du soleil, à perte de vue. Des roches, des montagnes, des cratères, des volcans. Tout était désolation. L'air était irrespirable, chargé en particules radioactives. Cette planète était hautement hostile pour toutes les espèces vivantes qui tentaient de s'y installer, pourtant, le Premier Ordre avait porté son intérêt sur ce gros caillou. Des minerais à profusion avaient été détectés dans ses sols volcaniques il y a des années de cela, une aubaine pour ce groupe qui avait pris possession de ses nombreuses mines, parsemant le paysage apocalyptique de ses bases qui avaient poussé tels des champignons en plein désert de roches.  

La base principale de Nkllon était vaste, en grande partie enterrée dans une montagne pour la protéger de l'irradiation du soleil. L'astre avait disparu derrière l'horizon il y a plusieurs jours, permettant ainsi aux vaisseaux d'atterrir dans la zone ombragée de la planète et d'y apporter des fournitures. On pouvait voir la base principale dans la nuit grâce à ses nombreux éclairages qui parsemaient le paysage nocturne. Des Stormtroopers lourdement armés faisaient des rondes, le son de leur cadence régulière et millimétrée était clairement audible. Les mines et les bases de l'organisation étaient particulièrement vulnérables la nuit, car lorsque le jour se levait sur cette face de la planète, aucun être vivant ne pouvait fouler les terres sans être immédiatement carboniser. Les soldats restaient vigilants, il n'était pas rare que des groupes de contrebandiers essayent de prendre possession des mines du régime ou de piller des cargaisons. La vigilance était de mise sur cette planète volcanique.

Cette nuit était bien calme. Une jeune blonde se tenait à l'intérieur de la base, derrière une épaisse vitre anti-radiation. Son regard céruléen parcourait le paysage éclairé par les spots de la base. Elle ne parlait pas, ses bras étaient croisés derrière son dos, elle était totalement immobile dans ce couloir entièrement vide. Cette humaine portait la tunique des unités médicales du Premier Ordre. Basée sur le modèle strictement militaire de l'uniforme de l'organisation, celui-ci avait la particularité d'être entièrement blanc. On pouvaient ainsi aisément différencier les médecins et autres assistants médicaux des autres soldats sur la base. Sa poitrine se soulevait à chacune de ses inspirations, régulières, mesurées. A l'observer ainsi, on pouvait presque croire que cette jeune femme attendait quelque chose. A l'extérieur, rien de particulièrement passionnant. Les portes principales s'ouvraient régulièrement, laissant entrer des troupes du Premier Ordre qui terminaient leur ronde ou celles qui accompagnaient de gros chargements. Le médecin décida de tourner les talons et de retourner à son unité, au moment où un groupe de cinq soldats en uniforme disparu derrière la porte d'entrée principale.

Sans faire de grandes foulées, la blonde s'élançait à travers les couloirs. Le pas léger, les semelles de ses bottes ne laissaient entendre aucun bruit. En chemin, celle qu'on appelait le docteur Harper croisa quelques soldats, qui la saluèrent en hochant poliment la tête et en lui adressant un sourire. Cyrel avait une bonne réputation dans les rangs des soldats du Premier Ordre et était très appréciée. Dans un monde stricte et militaire, son sourire charmant et son attitude décontractée étaient fortement appréciés. Elle le leur rendait bien.

Au détour d'un couloir, perdue dans ses pensées, le docteur Harper heurta un soldat en lui donnant un coup d'épaule. Elle ne l'avait clairement pas vu et n'aurait pas pu l'éviter. « Excusez-moi » dit-elle à l'homme en uniforme. Cette fois-ci, son regard ne se leva pas et elle ne put examiner ce visage pourtant totalement inconnu qui se présentait dans ce couloir. Cyrel passa alors son chemin, et rejoignit rapidement le sas d'entrée de son bureau qui se trouvait à quelques pas seulement. Elle avait oublié cette rencontre fortuite pour retourner à ses occupations professionnelles.

« Merci FX » Le droïde assistant posa un datapad sur le bureau du médecin puis disparu au fond de l'unité. Ce droïde était un vieux modèle, Harper était généralement assistée lors des actes médicaux par les derniers modèles de droïdes médicaux IT utilisés par le Premier Ordre. La jeune femme s'installa à son bureau, elle enleva l'espèce de calotte réglementaire qui trônait sur son crâne blond et le posa sur la tête d'une lampe. Elle empoigna le datapad et survola quelques dossiers médicaux. Au bout de quelques secondes, Cyrel eut une étrange sensation, comme si quelqu'un l'observait. Elle leva ses iris intriguées face à l'immense vitre qui surplombait son bureau et fit face à un visage inconnu. « Je peux vous aider soldat? » S'exclama-t-elle, poliment.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zaath Harclay
Armée de la Résistance
Crédits : 337
Jetons de Force : 0
Avatar : Charlie Hunnam @ hedgekey


Âge : 42 ans
Surnom : Septimo. Ce fut plus un prénom qu'un surnom, durant de nombreuses années mais, désormais, il ne s'en sert que lorsqu'il doit faire affaire avec les pires hommes de la galaxie. C'est un nom qui inspire encore le respect et la crainte, dans les bas-fond d'une partie de Galactic City.
Profession : Général au sein de la résistance, affilié aux renseignements
Allégeance : La résistance et, surtout, à l'idée de détruire le Premier Ordre

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Oct - 18:43
Peu importait le grade que pouvait avoir Zaath, peu importait celui qu'il avait toujours eu d'ailleurs, l'homme n'était pas du genre à se traînasser derrière un bureau toute la journée, se contentant de donner des ordres, en offrant les pires tâches aux membres tout en bas de la hiérarchie. Non, le général avait pris l'habitude, depuis son plus jeune âge, de faire les choses par lui-même. Sur Corruscant, déjà, il avait pris l'habitude de mener des hommes au combat, préférant la première ligne, plutôt que les appartements bien calme de son père et, même lorsqu'il était dans l'armée régulière, rester en arrière l’insupportait. Selon lui, c'était en faisant les choses lui-même que celles-ci étaient bien faites. Non pas qu'il y avait un manque de confiance envers ses hommes, loin de là mais, tous étaient faillibles, dans tel ou tel domaine. Non pas que lui n'en avait aucune, de failles, mais, sans avoir à consulter de rapport, notre ami était certain d'avoir le plus d'information gravées dans sa mémoire. Il préférait vivre la chose, par lui-même, afin de ne rien oublier et, de ne pas passer à travers quoi que ce soit. Il y avait aussi le fait que, le sale travail, Zaath en avait l'habitude, depuis son plus jeune âge, ainsi, le résistant était certain que la chose serait bien faite. Malheureusement, les nouveaux membres de la Résistance, même s'ils avaient la motivations et le cœur de bien faire les choses, pouvaient parfois se faire prendre. Il était rare que l'un d'eux se mette à table, très rare même, tous ayant de grandes convictions pour rejoindre ce groupe. Malheureusement, l'état dans lequel on retrouvait avait, parfois, de quoi retourner le cœur, ou l'esprit.

Alors, préférant partir lui-même sur des missions qu'il jugeait délicates, voire un peu trop compliquée, notre homme s'était retrouvé dans cette navette, déguisé en un membre du Premier Ordre. Une horreur. Cela avait beau n'être qu'une couverture, une façade, lorsqu'il entrapercevait son reflet dans un hublot ou une porte métallique un peu trop lustrée, Septimo avait quelques haut-le-cœur, se dégoûtant de porter pareil habit. Malgré ce dégoût, son visage ne laissait rien paraître, se comportant globalement comme n'importe quel membre de cette hideuse organisation. Obtenir un de ces uniformes ne fut pas bien difficile, comme choper cette affectation sur une planète chaotique où rien ni personne ne pouvait vouloir aller de lui-même. Des radiations et des températures volcaniques, un air irrespirable et une désolation à perte de vue. Un lieu de vacances rêvé pour tous et toutes. Cependant, il fallait bien reconnaître que c'était un endroit relativement bien pensé pour installer une base, même si les travaux ne durent pas être une mince affaire et que, les plans d'un tel lieu durent être pensés bien des années auparavant. Cela prouvait bien que, parmi ces gens, il devait y avoir de sacré cerveaux, malheureusement. Avec des contacts et des experts disséminés un peu de partout dans la galaxie, Zaath put glisser une photo de lui, en changeant deux ou trois petites choses à un dossier déjà existant, pour finalement prendre la place d'un sous-officier devant arriver sur la fameuse base. Sous-officier qui ne fut pas choisi au hasard non plus. Les candidatures furent épluchées avec grande précaution, faisant attention que cet homme n'ait pu avoir aucun contact avec quiconque dans cette base, afin de ne griller aucune couverture. Une enquête menée sur plusieurs semaines, ne restait qu'à espérer que cette visite puisse lui permettre d'obtenir des informations, tant sur le lieu que sur le groupe.

Enfin arrivé et, après avoir fait semblant de sympathiser avec quelques membres, Zaath, nommé Dezial, pour l'occasion, envoya valdinguer un paquetage dans les appartements qu'on lui avait attribué, avant de promener dans le complexe, sensible aux bruits de couloirs, mais aussi aux grades présents en ce lieu. S'il y avait des grands officiers, il fallait rester proche d'eux, écouter, observer et comprendre. Une telle présence impliquerait de grandes opérations, en cours ou à venir. Cette première ronde le fit, un moment s'arrêter devant une immense baie vitrée, laissant s'exposer le chaos de cette planète aux yeux de tout le monde. Voyant tant de rouge et de fumée le fit presque brûler de l'intérieur et, surtout, son côté droit, calciné, qui semblait une vague de chaleur le rendre moite. Sensation particulièrement désagréable. On le salua, à de nombreuses reprises et, il en fit de même. L'avantage d'être à ce rang c'est que personne ne venait vous embêter. Pas assez important pour qu'on vienne vous chercher pour les missions importantes et, surtout, pour qu'on fasse attention à vous. Pas suffisamment en bas de l'échelle pour qu'on vous confie les corvées.

Lassé de ce paysage sombre et volcanique, le résistant se remit en route, continuant sa ronde, espérant retenir des visages importants, des lieux où traîner, mais aussi savoir où étaient les lieux les plus importants, tel la cafétéria. Ah, ça, pour la bouffe, ça y allait. Malgré un physique finement dessiné, notre homme était un gouffre sans fond, lorsqu'ils 'agissait de passer à table et, n'importe quelle origine lui allait, ayant grandi dans la rue et manquant de mourir de faim, tout lui allait. C'est après une longue marche à travers le complexe que le général se décida enfin de se rendre vers ce fameux lieu stratégique, appelé par un ventre à moitié vide, grondant son désarroi et son envie de carburant. Pourtant, ses pas ne le menèrent malheureusement pas jusqu'à ce lieu de ripaille, son esprit, son regard ainsi que son attention, captivé par quelque chose de mieux. Bien plus beau, bien plus intéressant et important. Une femme. Oh et quelle femme ! Une blonde, une de celles qu'on pouvait voir décrite dans les livres anciens, faits de papiers, lorsque des poètes tentaient, comme il le pouvaient, de décrire un des présents de Dame Nature aux pauvres hommes que nous sommes. Un visage, semble-t-il parfait, une silhouette fine et élancée, un regard sérieux et travailleur, le tout dans un uniforme blanc et médical. Ah, ce visage, quelle merveille. Ainsi, ce qui devait arriver arriva et, obnubilé par cette apparition presque divine face à lui, Zaath resta un moment immobile, se perdant dans la contemplation de cet être, finissant par capter son attention et qui, dans un sourire qui semblait illuminer le tout, lui demanda ce qu'il pouvait bien vouloir.

Revenant difficilement à la réalité, l'infiltré agita doucement sa tête en s'avançant d'un pas vers cette sylphide. Improviser vite et bien. « Excusez-moi, madame. Je … Ah ! Je ne pensais pas croiser pareille femme dans un lieu si … Si dévasté. » Un léger sourire en coin s'afficha doucement sur son visage, se voulant chaleureux et rassurant, avant de reprendre, riant avec légèreté. « Je pense même que, je n'aurais jamais imaginé croiser si belle femme, ou que ce soit dans la galaxie vous êtes ... » Zaath ne prit guère le temps de finir sa phrase, se contentant d'agiter doucement ses deux mains devant lui, en signe de négation, tout en soupirant longuement, faisant mine de se sentir coupable et idiot. « J'ose espérer que vous excuserez mon impolitesse. J'étais venu pour votre expertise médicale et, me voilà à vous réduire à votre simple physique. Quelle impolitesse, d'autant plus que, des hommes bien plus éloquents que moi ont du vous vanter, bien mieux que moi, vos traits. Quoi que je puisse dire, je ne saurais guère me rapprocher de ces gens-là. » Affichant un doux sourire en mettant une main sur son cœur tout en s'inclinant légèrement et respectueusement face à elle, en signe qui se voulait de pardon, le général finit par faire quelques pas en sa direction, ôtant doucement ses gants qu'il rangea négligemment dans sa poche arrière, pour finalement faire tomber le haut de son uniforme. En plus de dévoiler sa musculature qu'on image travaillé et entretenue, l'on pouvait y voir d’innombrables cicatrices, de toutes tailles, recouvrant buste, dos et bras gauche. Cependant, ce qui attirait l’œil, avant tout, c'était cette immonde brûlure – et encore, le mot était faible – recouvrant son bras droit entier, empiétant sur son torse, sa clavicule, ses côtes et son dos. Calciné, qu'on lui avait dit, des vallons semblant plus à du carton que de la peau s'étaient formés un peu de partout sur cette partie du corps. Le monstre exposé à cette femme qui avait certainement dû voir bien pire, après tout, lui avait survécu, Zaath passa une main dans sa barbe, pensif une demie-seconde. « Voilà, une vieille blessure, causée par ses enfoirés de ... » Grimaçant en revoyant les images de ce jour terrible, le blond ne termina pas ses mots, se contentant de renchaîner sur d'autre chose. « Enfin, vous savez. Je crois bien que le … Climat. Je sais même pas si on peut appeler un tel chaos, climat … De cette planète ne me réussit pas, j'ai cette sensation de brûlé, encore et encore,ça suinte, j'ai les mains moites et … Ouais, ça me lance pas mal. Si vous aviez des médocs ou j'sais pas, une pommade pour calmer tout ça, doc', je prends bien volontiers. » Qu'il termina avec un grand sourire chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrel Harper
Unité médicale du Premier Ordre
Crédits : 174
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm, Miranna Zanedi, Syna Ren.
Avatar : Amber Heard (by terpsykore).


Âge : Trente ans.
Surnom : Cyri ou docteur Harper.
Profession : Médecin dans l'unité médicale du Finalizer, activiste profondément convaincue et aide médicale pour les interrogatoires musclés.
Allégeance : Premier Ordre, il n'y à que lui qui compte, et rien d'autre.
Inventaire : Un couteau laser et un vaisseau de transport (Cargo léger de type YT-2400).

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Oct - 22:51

Sous couverture

feat Zaath Harclay

Le docteur observa pendant quelques secondes ce visage hébété qui lui faisait face. Le soldat semblait la détailler en silence, le regard pétillant et attentif face à l'innocente créature devant lui. Harper tiqua légèrement, le coin de sa bouche se tordit. Ce signe, à peine visible, disparut rapidement derrière un faux sourire angélique, comme elle savait si bien le faire. La question qu'elle lui posa sembla le sortir de sa rêverie, le soldat se présenta à elle, étalant ses charmes de façon peu conventionnelle et très insistante. Cyrel colla son dos contre sa chaise, croisant ses bras contre sa poitrine, elle l'observait avec cette même attention polie, jusqu'à ce qu'il termine enfin son baratin et qu'il en vienne au fait.

Ce discours qu'il exposa de sa voix grave et rauque, dura quelques secondes. Chaque mot était distinctement prononcé, sans une bavure, ni un tressaillement. Aucune hésitation ne coupait son rythme ou son aisance, malgré ce qu'il voulait essayer de faire transparaître. Cyrel l'examinait toujours, assise sur son fauteuil de bureau. On ne pouvait voir dans son apparence qu'une charmante jeune femme qui patientait poliment pour éviter de vexer son interlocuteur. En réalité, le docteur Harper décortiquait la moindre parcelle de peau, le moindre rictus, la moindre maladresse. L'examen faisait partie intégrante de son travail, mais aussi de son caractère. Cela lui permettait de découvrir les failles, et de les utiliser pour ses propres desseins. Là, le personnage face à elle la perturbait. Ce physique athlétique n'avait rien à envier aux soldats sur la base, ou même à ceux du Finalizer. Sa peau et les traits de son visage semblaient marqués par une vie compliquée, il inspirait le respect mais aussi une certaine autorité, quelque chose qu'un simple grade de sous-officier ne suffisait pas à expliquer. L'homme inspirait le pouvoir, la domination et le leadership. Ces choses émanaient de son aura que la jeune femme tentait de capter de part son regard aiguisé. En tant que femme, le docteur trouvait le spécimen fort intéressant, sa génétique l'avait gâté. Alors que son petit discours de rattrapage sembla finit, Cyrel lui répondit de sa voix claire. « Ne vous inquiétez pas soldat, je ne vous aie pas trouvé impoli » Mentit-elle, dans une sincérité feinte, un sourire tendre dévoilant sa parfaite dentition. « Ne vous occupez pas de ces hommes qui, comme vous, ont vanté mon physique. Venons-en au but de votre visite, vous voulez-bien ? » Ses paupières se fermèrent légèrement à la fin de sa phrase, accentuant encore plus son sourire et son air radieux qui lui collait affreusement bien à la peau. Cyrel était devenue maître dans l'art de la manipulation, surtout face à des hommes.

Le sous-officier se dévêtis. Cyrel enfila une paire de gants bleus et s'approcha de ce que son nouveau patient voulait qu'elle examine. Ses iris céruléennes observèrent avec un grand intérêt cette impressionnante brûlure qui s'étalait sur toute une partie de son corps, de son bras droit jusqu'à une partie de son torse. Elle avait presque totalement ignoré ce magnifique torse masculin qui s'exposait à nu face à son regard de femme. La chaise du médecin roula en arrière quand la blonde se leva. Pliant légèrement les genoux, elle touchait du bout de ses doigts cette peau nécrosée. Son index pressait par endroit les lambeaux de peau, soulevant par moment une croûte ou deux, sans porter la moindre attention à la créature vivante sous ses doigts. « Mh, oui. Je vois » Lui dit-elle, alors qu'il lui exposait son passé et sa demande. Le souffle chaud du médecin butait contre le torse nu et blessé du soldat. La main posée à plat sur la blessure, elle pouvait sentir la respiration régulière de son patient, lorsque son abdomen se gonflait à chaque inspiration. « C'est une sacrée blessure que vous avez-là » La conclusion était brève, efficace. Cyrel se détacha de ce torse vivant et ôta un-à-un ses gants, qu'elle jeta dans une poubelle. « Je regrette que votre blessure n'ait pas été soignée à temps, ou de façon plus ... optimale. Vous auriez peut-être évité une pareille étendue », elle passa une main dans sa longue chevelure. « Quelle unité s'est occupé de vous ? Je vais demander un transfert de votre dossier pour un examen plus approfondit. C'est quoi votre nom ? » Sans le savoir, Cyrel mettait le doigt sur une partie sensible. Ce qu'elle pensait être un fidèle soldat du régime n'était en réalité qu'un vulgaire traître, un rebelle, mais ça, elle l'ignorait. Heureusement pour cet inconnu, la jeune femme n'avait pas été formée pour démêler la vérité, elle se contenta donc de lui sourire et de sortir son datapad.

Ses doigts fins et agiles pianotaient rapidement sur l'écran. « Je vais vous prescrire une crème anti-inflammatoire et antalgique, à étaler une fois par jour, avant d'aller vous coucher, à faire pendant une semaine. Pour la journée, vous pouvez prendre deux comprimés de Xenox toutes les six heures, en cas de fortes douleurs revenez me voir. Lorsque j'aurais votre dossier sous les yeux, j'aviserai. On va dire que c'est en attendant, je m'en voudrais de voir un fier soldat du Premier Ordre souffrir à cause d'une vilaine blessure. » Comme on calmerait un gamin ou qu'on caressait un chien, Cyrel ôta la calotte du soldat et lui caressa le haut du crâne. C'était clairement régressif, mais ce geste avait pour unique but de donner un air maternel à la belle Cyrel face à un patient effectivement en souffrance. Elle retourna rapidement à son datapad puis se leva, le regard toujours rivé vers l'écran elle avançait dans la pièce. Arrivée face à une porte blindée et à un digicode, la jeune médecin quitta des yeux sa tablette pour rentrer un code. 0883921. Un bruit de succion se fit entendre, puis la porte s'ouvrir. Le docteur Harper revient rapidement avec un pot à l'étiquette neutre et une boîte contenant des gélules oranges. « Voilà soldat, ça devrait vous soulager. Vous pouvez vous rhabiller. Avez-vous d'autres questions ou problèmes sur la base ? Je viens d'arriver, je ne me suis pas encore tout à fait familiarisée avec les us et coutumes sur Nkllon. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Couple sous couverture. Trouée
» Fin du rp: Couple sous couverture. Trouée {OK}
» Gabriel [Baali sous couverture Toréador]
» Pyras D. Dante [Fiche Technique]
» Lydia Tracy, policière sous couverture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Origins ::  :: Expansion region :: Nkllon-
Sauter vers: