HOLONET

Ginger Storm est activement recherchée par son frère, le Stormtroomper Trevin Storm. Grosse rançon à celui qui lui rapportera sa soeur chérie.

Le pilote Navick Malyen est à la recherche de sa cargaison de bâtons de la mort.

L'instabilité du général Elrik Tanar est toujours redoutée dans les rangs de la résistance.

Et vous ?


WANTED

Jake Horn : fiancé de Ginger Storm, formateur référent au centre de formation des cadets du Premier Ordre.
Neo Carlstein : médecin, taupe du Premier Ordre.



 ::  :: Mid Rim :: Ord Mantell Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un, deux, trois paf ! feat. Elrik Tanar

avatar
Miranna Zanedi
Contrebandière
Crédits : 350
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm,.
Avatar : Emeraude Toubia (by NYMPHEAS).


Âge : vingt-six ans.
Surnom : Mira.
Profession : Contrebandière.
Allégeance : Aucune, seulement à la rentabilité..

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Aoû - 14:18

Un, deux, trois paf !

feat Elrik Tanar

Le soleil venait de disparaître derrière les dômes des habitations de la ville, plongeant le lieu dans une ambiance malsaine. L'air, lourd et pollué, devenait presque étouffant pour les nombreuses créatures qui traversaient ce carrefour central. Certaines espèces humanoïdes portaient de larges foulards, qui leur recouvraient une partie du visage. D'autres, plus chanceuses, n'avaient pas besoin de se protéger de la pollution ambiante pour pouvoir respirer. Partout où les yeux se posaient, on pouvait apercevoir la pègre de la Bordure Médiane, les hors-la-loi et autres petits magouilleurs de la galaxie. Ici, personne ne se cachait. Ord Mantell n'était pas la planète la plus accueillante, ni la plus sécurisée du système, néanmoins la jeune Miranna s'y sentait à son aise. Descendue depuis le temps d'un cycle solaire de la planète, c'est-à-dire vingt-six heures, la contrebandière se détendait dans les nombreuses salles de jeux de la ville principale. Seule, elle avait laissé ses camarades de contrebande aux mains des charmantes créatures aux courbes sensuelles qui se déhanchaient dans certains bars de la grande rue. C'est avec une certaine nonchalance que la belle au regard de braise déambulait entre les tables de jeux de cartes, et autres appareils à crédits.

« Merci » Sa voix claire, un peu cassée à cause de la nuit blanche qu'elle venait de passer, retentit à la sortie du club. Sa main tendue vers le croupier, elle empocha les quelques crédits qu'elle avait réussi à gagner à cette dernière plateforme. Un sourire charmeur étira ses lèvres pourpres, dévoilant une dentition impeccable. L'humaine s'échappa du lieu d'argent pour traverser les rues bondées de la ville. Ce soir, quelques lampadaires réussissaient à éclairer, de façon éparse, Sesam City. Cette ville, construite dans un désert, avait réussi à se développer grâce au trafique et à la prostitution illégale. Un endroit idéal pour fricoter avec les pires espèces et pour faire des affaires. Ce soir, la belle avait rendez-vous avec un homme qu'elle n'aurait jamais pensé croiser dans un lieu pareil. Habitué à la rigueur militaire et à un environnement aussi saint que spirituel, le commandant de la résistance devait s'être fait violence pour accepter un pareil lieu de rendez-vous. La Zanedi se félicitait presque de ce choix qui n'était pas le sien, consciente qu'elle devait suivre les ordres du commandant de sa troupe. Elle revoyait cet hologramme qu'elle avait reçu en réponse de Tanar, où ce visage marqué par les années de conflits se mouvait devant ses iris sombres et dont la voix grave raisonnait encore à travers ses oreilles.  

Adossée à un mur en pierre, sous la lueur diffuse et très faible d'un spot, la silhouette musclée de la jeune femme se dessinait. Sa longue chevelure noire encadrait un visage angélique, qui cachait sous ses airs purs une véritable roublardise. Vêtue de façon modeste, d'un simple pantalon noir près du corps, d'un débardeur beaucoup trop court qui dévoilait plus qu'il ne cachait, et d'une veste en cuir noire, Miranna passait parfaitement inaperçue. Sa courte expérience lui avait appris de ne montrer aucun signe extérieur de richesse, cela attirait facilement les ennemis.

Des bruits de pas, des semelles souples mais épaisses, usées par la marche rapide, probablement des bottes de soldat. La contrebandière pivota légèrement sur le côté, pour apercevoir une silhouette qui se massait dans l'ombre et qui se rapprochait d'elle à un rythme régulier. Les traits de son visage se détendirent, sans qu'elle ne sache réellement si son intuition était bonne ou pas, la belle pouvait percevoir l'aura d'un être vivant aussi déterminé que détendu. « Toujours aussi ponctuel général » Dit-elle, le sourire aux lèvres. « Votre voyage jusqu'à Ord Mantell s'est bien déroulé j'espère ? Je me réjouis de vous revoir, cela fait des mois que je n'ai pas eu de vos nouvelles, ni mon supérieur d'ailleurs. » Il est vrai que c'était généralement le chef du groupe qui pactisait avec les rebelles. C'était lui qui fixait les prix et les rendez-vous. Tout devait être rentable, l'argent était essentiel à leur fonctionnement. Miranna le savait, ils n'avaient pas forcément bonne réputation, mais leur travail était toujours effectué dans les règles du respect du crédit. Une main tendue dans le vide, la jeune femme saluait le nouveau venu dont le visage était toujours caché dans la nuit étouffante de cette fin de journée.



poison minds
i seem to be a sweet and innocent creature. i'm not. be careful when you are near me, i can bit you if you're too close to me. i'm a demon disguised as an angel

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elrik Tanar
Armée de la Résistance
Crédits : 291
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : Libre
Avatar : Daniel Macpherson
Âge : 35 ans
Profession : Général de la flotte
Allégeance : Résistance
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Aoû - 11:23
Longue était l'attente quand on ne pilotait pas le vaisseau. Elrik l'avait appris à ses dépens du fait de sa maladie incurable. Aujourd'hui, il était en mission pour la résistance, récupérer une cargaison d'armes. La résistance étant en sous-effectif, il n'était pas rare que des généraux soient envoyés sur le terrain pour faire ce genre de boulot "ingrat". J'ai bien entendu mis ingrat entre guillemet car pour Elrik ce n'était pas vraiment le cas, ce genre de déplacement lui permettait de voir un autre paysage que D'Qar l'espace de quelques jours. Le général Tanar n'était pas du genre a se tourner les pouces, loin de là même. Alors qu'il était encore à la tête de la flotte de Troska, il était fréquent qu'il partait en mission sur le terrain avec ces hommes et ce malgré les réticences de la hiérarchie. Tanar estimait que tant son corps le lui permettait, il irait sur le terrain, aujourd'hui c'était un peu plus compliqué.

J'en étais où déjà ? Ah oui la mission ! La destination était Ord Mantell, clairement pas une destination de rêve. En effet cette planète n'était clairement pas réputée pour son tourisme mais plutôt pour ces malfrats et ces trafics. Cette planète a toujours été enclin à divers problèmes, aussi loin qu'il se souvienne, Tanar se ne rappel pas qu'un jour la planète a été paisible et ce même lors de l'ancienne république. Bref, cette planète malfamée était donc l'endroit idéal pour récupérer la cargaison incognito. Le groupe de contrebandier auquel la résistance avait fait appel était connu de la résistance pour avoir exécuté de nombreuses courses pour eux, ils étaient efficaces et ils ne posaient généralement jamais de question, quoi de mieux ? Elrik appréciait tout particulièrement l'une des contrebandières de ce petit groupe, une certaine Miranna qui n'avait pas sa langue dans sa poche. C'était pourtant en terme de caractère l’exact opposé d'Elrik, et pourtant il aimait bien converser avec elle. Peut-être qu'en sa compagnie notre général se sent libéré du poids de ses responsabilités ? Dieu seul le sait.

Le vaisseau cargo de la résistance arriva enfin sur la planète Ord Mantell, l'équipage affecté pour cette mission était réduit au strict minimum, pas le choix, la résistance était clairement en sous-effectif. L'équipage était donc composé d'un pilote, un humain qui avait à peine la vingtaine, d'un Twi'lek mécano ainsi que d'un Nikto qui ferait office de gros bras pour charger les cargaisons. Bref, ils se posèrent au spatioport et n’eurent aucun souci lors des signatures des dossiers administratifs, le vaisseau était bien entendu sous couverture, Elrik était le soit disant chef d'une entreprise de transport de Corellia. Leur couverture était loin d'être infaillible mais elle était amplement suffisante pour une planète comme Ord Mantell qui ne se souciait guère des personnes qui s’arrimaient ici. Pendant ce temps, Elrik se changea, laissant sa tenue militaire de côté pour vêtir un ensemble bien plus décontracté et adapté à la situation. Il portait un blouson en cuir de bantha marron sur les épaule et avait un pantalon noir relativement épais, il était habillé comme un monsieur tout le monde. Bref, il salua ces hommes avant de s'enfoncer dans les rues de la capital, en partance pour le lieu de rendez-vous donné quelques jours plus tôt aux contrebandiers.

Lors du trajet, Elirk resta aux aguets, cette planète n'était pas sécure, il le savait que trop bien. Pour pallier à un éventuel danger, il avait bien entendu son pistolet blaster à portée de main ainsi qu'un communicateur pour prévenir son équipage en cas d'entourloupe. C'était la procédure habituelle pour ce genre de mission, mais il n'y avait pas de raison dégénéré de toute façon. Après une longue marche il arriva au lieu de rendez-vous, comme à son habitude le général était à l'heure, en tant que militaire on ne se refait pas, cela lui fit penser qu'il ferait très probablement un très mauvais contrebandier. Sur place, une personne l'attendait mais pas celle qu'il aurait cru. C'était Miranna, à la vue de la charmante jeune femme, il adressa un sourire amusé avant de s'approcher de la jeune femme. Elle l'avait reconnu et ce même si elle ne voyait pas son visage, faisait-il si soldat que ça ? Elle demanda ensuite si son voyage jusqu’à cette ravissante planète c'était bien déroulé.

- C'est toujours un plaisir de croiser votre chemin Miranna. Dit-il avec un sourire charmeur. Il s’avança jusqu’à arriver dans la lumière, laissant dévoiler son visage marquer, il sera ensuite la main de la jeune femme. Le voyage s'est déroulé à merveille, c'est toujours un plaisir de visiter ce genre de lieu tout à fait charmant. Dit-il en regardant les alentours, c'était bien entendu une remarque à but humoristique. Il est vrai que ça fait un moment que nos chemins ne se sont pas croisés, mais mon poste m'incombe des responsabilités qui ne me permette pas de faire ce que je veux. Répliqua-t-il, toujours avec ce sourire charmeur.

C'était devenu un jeu entre eux, il n'y avait pas forcément de sous-entendu dans leurs propos. Ce petit jeu avait le don d'amuser Elrik, ça lui permettait de sortir un petit peu de son rôle de général autoritaire, car il l'était.

- Du coup, je présume que pour aujourd'hui les négociations passeront par vous ? Dit-il avec un air plus sérieux cette fois.

Paradoxalement, Elirk n'avait pas vraiment confiance en Miranna, si même au contrebandier en général. Il savait que c'était nécessaire de passer par ce genre de procéder pour équiper la résistance en divers ressource, mais ça le mettait très souvent mal à l'aise de travailler avec des personnes qui s'est efforcé de chasser de sa planète quelques années plus tôt. Mais bon avec le temps, le général s'y est fait, ne pouvant de toute façon pas grand-chose.


The hardest thing in this galaxy is to live in it
The wolf may lose his teeth, but never his nature.( darkv) Fight for freedom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miranna Zanedi
Contrebandière
Crédits : 350
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm,.
Avatar : Emeraude Toubia (by NYMPHEAS).


Âge : vingt-six ans.
Surnom : Mira.
Profession : Contrebandière.
Allégeance : Aucune, seulement à la rentabilité..

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Aoû - 0:45

Un, deux, trois paf !

feat Elrik Tanar

L'imposante silhouette du général apparut dans le faisceau de lumière. Ce dernier sembla surpris de la voir l'accueillir, s'imaginant probablement plutôt voir son imbécile de supérieur. Miranna pouvait comprendre sa réaction, il était rare que la jeune femme réalise ce genre de rencontre, seule, elle faisait généralement office d'accompagnatrice. Ce premier contact physique, cette poignée de main formelle, marqua le début de la rencontre. Répondant cordialement à ce sourire teinté d'honnêteté, la jeune femme serra ses doigts fins autour de la main massive et puissante du général. Quelques secondes suffirent, brèves et intenses, la poignée se défit et chacun se replaça sur ses positions. Miranna croisa les bras contre sa poitrine et resta adossée au mur, dans une position presque lascive et désabusée. Le Tanar n'avait pas changé d'un iota depuis leur dernière rencontre sur Naboo. Toujours aussi strict, malgré cette nouvelle tendance à la décontraction, ou alors était-ce liée à l'ambiance débauchée de Ord Mantell. Cette mâchoire carrée, typique des soldats, laissait apparaître une barbe naissante. Effet de style ou laisser-aller ? La jeune humaine se permise de le sonder de la tête aux pieds, sans quitter son petit sourire narquois des lèvres. On pouvait noter, malgré le peu de luminosité ambiante, ces iris sombres jauger son partenaire d'affaire, dans un silence mortel. La remarque du général sur le choix de la planète faillit arracher un rire à son interlocutrice, qui se contenta de dévoiler un peu plus sa dentition. Miranna se retint férocement de lui lancer une remarque humoristique sur son statut de général un peu guindé, mais ce n'était clairement pas le moment de blaguer avec le client.

Attitude détachée, Miranna se permis de mimer une fausse révérence à l'intention du général, suite à sa remarque sur ses responsabilités. « L'honneur est encore plus grand alors, de vous voir sur cette planète. » C'est, en réalité, sans la moindre médisance que la jeune femme laissa échapper cette remarque. C'était réellement un plaisir, un honneur, d'avoir affaire à une haute autorité de la résistance. Tanar était un chic type, qui plus est, et s'était agréable de converser avec un homme capable d'aligner deux mots sans vomir des obscénités. Ça s'appelait de l'éducation, et certaines personnes dans cette galaxie en manquaient. « C'est exacte. » Répondit-elle sur un ton toujours aussi léger, alors que le général, lui, avait mis son masque de sérieux. Elle n'entra pas dans les détails. Inutile pour lui de savoir que son supérieur avait subi une indigestion fulgurante qui l'empêchait de recevoir des clients. Ce serait mal vu de sortir sur Ord Mantell avec un réservoir à déjections collé au fond du froc. « Allons-y alors, si vous voulez bien me suivre. » Son dos se décolla du mur, Miranna pris alors les devants en emmenant le général de la flotte de la résistance dans les allées sombres de la ville. Ses bottes à talons hauts foulaient le sol ensablé de Sesam City dans un son étouffé, malgré sa démarche rapide.

« La cargaison est arrivée hier des usines d'Arkania, nous l'avons accompagné jusqu'à Ord Mantell et les entrepôts sont pleins. Je pense que votre organisation sera ravie de recevoir cette commande. » S'exclama-t-elle, tout en marchant, la tête haute, le buste droit. Elle tenait ses mains à l'arrière, dans son dos, comme pour se donner une fausse prestance qui ne collait pas avec ce sourire narquois qui n'avait pas quitté son visage. « J'espère que votre vaisseau est assez grand pour tout transporter, sinon nous serons obligés de nous revoir pour un autre transfert. » Son regard dévia sur le soldat à ses côtés, mimant cette fois-ci ce sourire charmeur dont il avait fait usage au début de leur rencontre. « Nous y sommes presque. » Cette remarque avait pour but de rassurer son client. Se faire promener dans une ville comme Sesam City, connue pour ses trafiques et sa population peu recommandable, pouvait être peu rassurant. De plus, kidnapper un général de la résistance et le revendre au Premier Ordre pouvait être rentable pour n'importe quelle créature de la galaxie avide de crédits. Les affaires sont les affaires. Bref, le Tanar avait toutes ses raisons de ne pas être à l'aise dans un pareil lieu.

Le duo arriva près des entrepôts de stockage de la ville. Devant le dock 51 032, deux personnages étaient en train de converser. Miranna arrêta la marche, portant une main sur l'abdomen de son client comme pour lui signifier de ne pas faire un pas de plus. De loin, difficile de distinguer la scène, mais la contrebandière s'intriguait sur la présence de ces deux personnes sur devant leur dock. Ses sourcils se froncèrent jusqu'à se rejoindre en leur centre. L'un des deux était un compagnon d'équipage, un vieux Besalisk du nom de Mango, l'autre devait être un riche client vu sa tunique richement ouvragée. Non, c'était un uniforme, pas une tunique. « Général, je suppose que vous n'avez prévenu personne de votre venue sur Ord Mantell ? J'ai l'impression que quelqu'un vous a devancé ». Il était fréquent que des conversations soient interceptées par certains groupes, le Premier Ordre lui-même était friand des piratages des fréquences de communication.

Ce curieux échange n'avait rien d'habituel. C'est pour cela que la jeune femme était déstabilisée, elle ne savait pas comment régler ce problème. En général, les commandes passées étaient toutes livrées, sans exception, même si l'attrait d'un meilleur prix était toujours recherché par les supérieurs de l'équipage. Là, c'était mauvais pour les affaires. Perdre un gros client comme la résistance, ce n'était pas un bon coup. Miranna décida de prendre les devants et d'aller s'entretenir avec son coéquipier, laissant le général à l'arrière pour éviter de le mettre en danger.

Arrivée face au dock, l'humaine salua le Besalisk et son client, dont l'allure et l'uniforme noir floqué d'un insigne en forme d'étoile blanche sur le deltoïde, n'indiquaient rien de bon. « Bonsoir ! Quelle belle nuit pour les affaires, n'est-ce pas Mango ? » Dit-elle en forçant un peu son sourire. La créature imposante baissa son regard dans la direction de la petite humaine chétive puis fit une moue de dégoût. Il avait compris son message subliminal. Un grognement inaudible s'échappa de cette fente qui lui servait de bouche, puis ce dernier parti avec son client un peu plus loin. Miranna eu un soupire de soulagement. Ouf, ça ne devait être qu'une rencontre informelle et non un changement de distribution de cargaison. Rassurée, la jeune femme fit un signe au Tanar pour lui indiquer de venir à sa rencontre, elle allait pouvoir lui montrer ce qu'ils avaient réussi à leur récupérer.



poison minds
i seem to be a sweet and innocent creature. i'm not. be careful when you are near me, i can bit you if you're too close to me. i'm a demon disguised as an angel

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elrik Tanar
Armée de la Résistance
Crédits : 291
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : Libre
Avatar : Daniel Macpherson
Âge : 35 ans
Profession : Général de la flotte
Allégeance : Résistance
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Aoû - 11:28
Elrik suivit donc la jeune contrebandière parmi les rues malfamé d'Ord Mantell. Ce genre de lieu était devenu commun dorénavant pour le natif de Troska, mais ça ne l’empêcha pas de rester sur ses gardes et d'être sous tension. Il avait beau connaitre la ravissante jeune femme qui se tenait face à lui, il n'était pas à 'abris que celle-ci le trahisse pour quelques crédits. Comment la blâmer si c'était le cas ? Après tout, la capture d'un général de la résistance devait se vendre bien chers auprès du premier ordre, ou même auprès des Hutts. C'était un risque, un risque qu'Elrik connaissait que trop bien et il était prêt à l'accepter. Bref, Miranna fit part de la situation de la cargaison, affichant l'historique de celle-ci, Tanar l'écouta tout en ayant le regard fuyant dans toutes les directions.

- En effet, ces armes ne seront pas de trop pour la résistance. Dit-il avec sérieux. Il n'avait pas tort, la plupart des équipements de la résistance étaient obsolète, pire même certains étaient déjà obsolète à l'époque de la guerre civile galactique, pour dire qu'un coup de neuf ne serait pas du luxe pour cette organisation. Normalement nous avons prévus large avec notre cargo, ça devrait le faire. Dit-il cette fois-ci avec un sourire amusé, il avait compris le sous-entendu de la jeune femme. Ça serait véritable supplice de voir revoir en effet. Il était rare de voir Tanar être aussi taquin avec quelqu’un, ce genre de comportement il ne le serait pas permis avec ces hommes.

Il continua ensuite à suivre la jeune femme dans les rues sombres, il n'était pas rare de croiser quelques personnes un peu louche sur le chemin mais Tanar n'y prêta pas attention, il ne valait mieux pas avoir un comportement louche dans ce genre de lieu sous peine de se faire rapidement remarquer. D'ailleurs, Tanar s’efforçait tant bien que mal d'adopter une attitude de vaurien, chose relativement compliqué quand on a vécu toute sa vie avec le dogme militaire. Après une bonne marche, ils arrivèrent enfin à destination, les entrepôts, mais quelque chose interpella la jeune femme, Elrik remarqua le changement de comportement de la contrebandière, apparemment les deux personnes présentent devant l'un des entrepôts n'était pas prévu. Par réflexe, la main droite d'Elrik se posa sur son holster, prêt à dégainer. La jeune femme se tourna alors vers le général de la résistance et posa une question qui inquiéta le natif de Troska.

- Personne n'est au courant de cette expédition mise à part le haut commandement ainsi que mon équipe. Dit-il avec sérieux et le regard toujours porté sur les deux hommes se tenant devant l'entrepôt. Dois-je me préparer à une éventuelle rixe ? Dit-il avec un sourire amusé.

Elrik avait beau être un général il n'était jamais contre un petit peu d'action. Surtout en ce moment, du fait de sa maladie il ne pouvait plus voler ni prendre part à des missions, alors quand il y avait certains plans qui ne se déroulaient pas comme prévus, cela lui plaisait un peu, même s'il ne l'avouera jamais aux autres. La jeune femme lui fit signe de rester ici le temps d'aller résoudre ce problème, Elrik détacha l’accroche de son holster pour pouvoir sortir son arme plus rapidement en cas de soucis puis il suivit attentivement la conversation qui se déroulé au loin. Comme à son habitude, Miranna usa de ses charmes et de ses manières pour aborder la conversation, elle était douée et elle devait probablement embobiner bon nombre de personne de par ses charmes et de ses talents d'oratrices.

Bref, finalement ce fut une fausse alerte et les deux inconnus partirent aussitôt. Miranna fit signe à Tanar pour qu'il s'approche ce qu'il fit sans hésiter, prenant le soin de raccrocher l'attache de son holster, le danger n'étant plus imminent. Finalement il n'y aura pas d'action pour ce soir, c'est fort dommage mais bon l'important c'était la cargaison. Il arriva à hauteur de la jeune, le visage toujours sérieux.

- Des amis à vous je suppose ? Demanda-t-il un poil taquin.


The hardest thing in this galaxy is to live in it
The wolf may lose his teeth, but never his nature.( darkv) Fight for freedom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miranna Zanedi
Contrebandière
Crédits : 350
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm,.
Avatar : Emeraude Toubia (by NYMPHEAS).


Âge : vingt-six ans.
Surnom : Mira.
Profession : Contrebandière.
Allégeance : Aucune, seulement à la rentabilité..

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Aoû - 20:51

Un, deux, trois paf !

feat Elrik Tanar

Son regard sauvage aux iris d'encre, généreusement encadré par une paire d'épais cils sombres, scrutait toujours les environs. Son deuxième sens, comme elle l'appelait, lui permettait quand elle se concentrait assez de détecter certaines choses invisibles à l’œil nu. Ce soir elle espérait sincèrement que ce qu'elle avait vu quelques secondes auparavant n'était qu'une fausse alerte. Son deuxième sens la rendait pourtant attentive. Sur ses gardes, on pouvait aisément noter que les traits du visages de la belle, auparavant détendus et charmants, étaient désormais fortement tirés, comme si elle avait revêtu un masque. Le dos droit, le regard lointain, elle sondait le terrain jusqu'à l'arrivé du général.

Lui aussi avait été surpris par cet échange. Miranna avait entendu le claquement significatif de son holster qu'il avait ouvert au même moment où elle lui avait sonné de s'arrêter. Le général était un homme prévenant, attentif, il connaissait parfaitement ce dans quoi il s'était fourré et les risques qui en incombaient. Tanar devait se méfier de la contrebandière et de son groupe comme d'une affreuse maladie de peau. Il ne pouvait le nier malgré tous ces charmants sourires qu'il lui avait offert jusqu'à présent. Mira n'était pas dupe non plus, les contrebandiers étaient connus dans toute la galaxie. Leur avidité pour les crédits était devenue légendaire et elle suivait cette ligne de conduite, devenue une marque de survie dans le terrible monde du commerce et du marché noir. Personne ne devait leur faire confiance, même entre-eux la vigilance était de mise, surtout dans un équipage aussi complet que celui dont elle faisait parti. Tout le monde voulait la place du chef, les honneurs, la richesse. Fort heureusement pour Mira, ce n'était pas cela qu'elle cherchait, et c'est peut-être pour cela qu'elle était toujours en vie et libre. Pour l'instant.

Tanar s'arrêta à quelques pas d'elle. L'attitude sérieuse qu'il affichait collait parfaitement au rang auquel on l'avait propulsé. Le torse bombé, la mâchoire serrée, on aurait presque pu creuser au feutre chacun des sillons sur son visage plus que viril. Il n'avait plus rien à prouver, pensait-elle subitement. « Je n'en ai aucune idée. Je pense que cette réponse ne vous rassurera pas, néanmoins je serais plus détendue lorsque je vous verrais disparaître de cette planète avec votre cargaison et moi avec mes crédits. » Miranna arrêta son discours pour reprendre sa respiration devenue presque haletante. Elle n'était clairement pas rassurée, peu importe ce qu'elle essayait de laisser paraître. Sans plus attendre, l'humaine se tourna en direction de la plaque digitale qui gardait l'entrée de la porte fermée. Elle posa un index sur les touches numériques et tapota un code qu'on lui avait fourni avant la rencontre. Message d'erreur. Sourcils à nouveau froncés, une veine de frustration se mit à apparaître sur l'une de ses tempes. A nouveau elle essaya et la porte ne s'ouvrit pas. Cette brute épaisse de Mango avait-elle modifié les codes d'accès pour lui pourrir son affaire ? Soit, s'il fallait user de la manière forte.

Formée au monde obscur du codage informatique, la jeune femme savait comment craquer ces codes. C'était un jeu d'enfant. De sa main dominante, elle sortit de ses affaires une petite machine qu'elle brancha aux câbles du boîtier. Un écran bleu s'alluma immédiatement et une ribambelle de chiffres se mit à défiler sous ses yeux concentrés. Un clic sonore aiguë s'échappa du boîtier mural, puis la porte s'ouvrit dans un bruit de succion. « Bien, nous allons pouvoir rentrer. Cette porte ne m'aura pas résisté bien longtemps. » Faussement fière de son exploit plutôt facile, la belle brune pénétra la première dans l'entrepôt de stockage. Les lueurs des néons détectèrent la présence des deux humains et vinrent immédiatement éclairer la pièce. D'immenses étagères filaient jusqu'aux hauts plafonds et se succédaient à un rythme infernal. Des étiquettes indiquaient la provenance des produits et leurs potentiels acheteurs. Mira conduisit son client dans les tréfonds de l'entrepôt et s'arrêta devant une unique étagère sur laquelle étaient entreposées des centaines de caisses métalliques. Tous les deux savaient ce qu'elles contenaient. Des armes, des munitions, du matériel d'entretien, tout pour entamer la guerre sous les meilleurs hospices. « Voilà, tout est ici général, nous pouvons inspecter une à une ces caisses mais je pense que vous et moi avons bien mieux à faire. Vous ne pensez pas ? » Dit-elle, un charmant sourire dessiné sur ses lèvres aux couleurs exotiques.



poison minds
i seem to be a sweet and innocent creature. i'm not. be careful when you are near me, i can bit you if you're too close to me. i'm a demon disguised as an angel

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elrik Tanar
Armée de la Résistance
Crédits : 291
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : Libre
Avatar : Daniel Macpherson
Âge : 35 ans
Profession : Général de la flotte
Allégeance : Résistance
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Aoû - 11:37
Miranna ne savait pas qui été ces gens, ce qui n'était pas pour rassurer le général de la résistance. Mais au final l'important était d'avoir la cargaison, peu importe la manière. Elrik porta son regard autour de lui le temps que la jeune femme pianote sur la console d'ouverture de la porte qui semblait avoir été bloqué. Finalement certaines personnes ne voulaient pas que la vente se fasse, c'était à prévoir, une telle marchandise pouvait se vendre très chers au marché noire, bien plus que la résistance pouvait offrir, c'était presque naturel que certains membres de l’équipage soient tentés de vendre celle-ci bien plus chers. Mais apparemment cela n'était pas du gout de Miranna qui avait un certains sens de l'honneur, où alors elle voyait plus sur le long terme, Elrik pense que la jeune femme est bien plus maline que la plupart de son équipage, elle voyait sur le long terme et savait que la résistance avait régulièrement besoin de cargaison, il valait mieux avoir un client régulier qui donne un peu qu'un seul gros client qui donne beaucoup.

Après seulement quelques secondes, Miranna ouvrit la grande porte, le blocage de l'entrée n'était qu'une formalité pour elle. Pendant l'espace de quelques instants, Elrik se prenait pour un vaurien tentant de voler de la marchandise, cette idée était à la fois excitante et répugnante pour lui, un sentiment paradoxale partagé entre la liberté et l'ordre. Bref, il pénétrèrent dans le hangar et là une multitude de caisse et de rayons se présentaient face à eux, bien entendu tout cela n'était pas pour lé résistance, seul une infime partie leur était destiné. Il suivit donc la jeune femme parmi les aller pour arriver finalement au lieu où était entreposé les armes. Miranna présenta les caisses sous le regard sérieux de Tanar. Il écouta la jeune femme parler tout en ouvrant l'une d'elle. A l'intérieur se trouvait des détonateur thermique, une bonne centaine, il y avait de bonne base pour que la résistance commence à ressembler a quelque chose.

- En effet, de toute façon je ne pense pas qu'on ait assez de temps pour tout vérifier. Je contact mon équipe pour qu'ils commencent à charger le vaisseau. Il sourit avant de reprendre. Je vous paye un verre ? Dit-il avec un sourire charmeur.

Tanar flirtait avec la jeune femme sans pour autant vouloir obtenir quelque chose, c'était davantage un jeu pour lui. Bien entendu il trouvait la jeune femme très charmante, mais il savait aussi qu'elle n'était nullement une femme pour lui et que c'était probablement réciproque, mais quel mal avait-il a rigoler un peu ? Il attendit donc la réponse de la jeune femme, pendant ce temps il contacta son équipe et leur donnèrent la position de la cargaison ainsi que les numéros des caisses à prendre. Après ça, il partie en direction du centre ville avec la jeune femme, dans l'optique de trouver une cantina a peu près potable pour voir un coup.

- Alors, avez-vous un établissement à me conseiller ? je dois avouer que je ne connais pas les bonnes adresse de cette planète, a supposer qu'il y en ait bien entendu. Dit-il avec humour avant de reprendre. Il faut dire que ce n'est pas forcément le genre de lieu que je préfère pour aller boire un verre. A Troska j'aurai pu vous conseillez une multitudes d'adresses, ce n'est pas ce qui manque sur ma planète.

Elrik est parcouru par un frisson de nostalgie a la simple énonciation de sa planète natale. Il n'y avait plus remis les pieds depuis longtemps maintenant. Il était devenu persona non gratta là bas. Sa planète lui manquait, ses amis lui manquaient. Son ancienne vie lui manquait et il ne pouvait s'en prendre qu'a lui même pour ça. Maintenant il servait la résistance et il en était fier.

Bref, alors qu'ils marchèrent dans les rues malfamé de la capital, ils croisèrent divers groupes d'alien, il ne fallait pas être un spécialiste pour comprendre que la plupart était des contrebandier ou des vauriens. De toute façon cette planète en était gavé. Malheureusement il n'y avait pas que de ça, dans ce décor malfamé, on pouvait distinguer des gens honnêtes, ou tout du moins en apparence. Des gens qui devaient subir ce climat tendu tous les jours de l’année, des gens qui attendaient probablement l’opportunité de quitter ce trou à rat le plus vite possible. C'est face a ce genre de paysage qu'Elrik se pose des questions sur les capacité de la nouvelle république a faire prospérer la paix dans la galaxie. Puis il se dit qu'ils sont suffisamment aveugle pour ne pas voir le danger que peut représenter le premier ordre.


The hardest thing in this galaxy is to live in it
The wolf may lose his teeth, but never his nature.( darkv) Fight for freedom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miranna Zanedi
Contrebandière
Crédits : 350
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm,.
Avatar : Emeraude Toubia (by NYMPHEAS).


Âge : vingt-six ans.
Surnom : Mira.
Profession : Contrebandière.
Allégeance : Aucune, seulement à la rentabilité..

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Sep - 11:14

Un, deux, trois paf !

feat Elrik Tanar

Les puissants néons, qui s'étiraient sur le plafond du hangar, irradiaient presque le crâne de la jeune femme qui ne supportait pas leur lueur agressive. Elle se félicita de la transaction acceptée et validée par le client, se contentant d'un sérieux hochement de tête pour valider ses dires et son offre alléchante. Tandis que les deux comparses s'éloignèrent des hangars, Miranna laissa le général gérer ses troupes pour le transfert de marchandises. L’appât du gain était toujours solidement fixé dans un coin de son esprit, elle préféra garder le paiement dans un coin de sa tête, elle leur fixerait le prix autour d'un verre. Un dernier regard lancé au hangar, la contrebandière contacta un de ses camarades via son comlink pour lui demander de surveiller le transfert de cargaison. Ce serait un comble que la résistance pille les réserves de contrebandiers, mais il fallait tout de même rester prudent. La guerre ne faisait pas que de bons hommes, elle pouvait souvent susurrer à leurs oreilles de bonnes occasions à prendre. Le bien et le mal, la distance entre les deux était mince, et il était tellement facile de passer d'un côté puis de l'autre. Miranna le savait que trop bien. Elle qui prenait un malin plaisir à n'être possédée par aucun camp. Après tout, tout le monde avait sa part d'obscurité et de lumière, le Premier Ordre tout comme la résistance.

La belle à la chevelure sombre s'étira de toute sa petite hauteur. Son sourire radieux était retourné sur ses lèvres tandis qu'elle se tournait vers le général. « Je pense connaître un endroit où nous pourrions parler d'argent autour d'un bon verre, néanmoins je doute que le lieu soit bien fréquenté. Après tout, sur Ord Mantell, je ne crois pas qu'un tel lieux existe général. » Un petit rire cristallin vint rompre sa réponse. Attentive à son client, la contrebandière nota le discret changement au niveau de son visage lorsque ce dernier évoqua sa planète. Quel passé douloureux aurait entaché l'esprit de cet homme ? Les questions se bousculaient dans son esprit mais aucun ne passa la barrière de ses lèvres. « Oui, Troska, un de mes camarades est originaire de cette planète. Peut-être qu'un jour nous aurons l'occasion de commercer sur vos terres ? A moins que la résistance nous offre enfin le plaisir de nous inviter sur l'une de ses bases ? » Un trait d'humour fraîchement balancé, Mira toisait désormais le général avec un air de défit mêlé à une pointe d'audace.

Leur balade dans les rues sombres de Ord Mantell ne dura qu'une dizaine de minutes. Le duo s'était éloigné du lieu de transaction et pénétrait désormais une sorte de club. Les spots bleus et verts illuminaient l'endroit, des danseuses peu vêtues se trémoussaient sur des sons électroniques et les clients un peu trop éméchés leurs hurlaient dessus pour qu'elles fassent ce qu'ils leur demandaient. Le club n'avait rien de distingué, ni de très calme. Miranna avait choisi ce lieu car il leur permettrait de passer inaperçu au milieu de cette foule de touristes et de brigands, personne ne viendrait les déranger. La belle plante s'élançait dans la foule, avec souplesse, slalomant entre les nombreuses tables et contournant la scène principal. Au passage, elle salua une danseuse Twi'lek qu'elle connaissait et alla murmurer quelques mots à l'oreille du patron qui tenait le bar.

Un table libre, un peu en retrait de l'ambiance de débauche qui régnait dans le club, se présenta à eux. Miranna avança sa main en direction de la petite alcôve pour insister le général à venir s'installer avec elle autour de cette table. La jeune femme prit place et appela un droïde pour prendre sa commande. « Bien, je vais prendre un verre de Shaï, sec, et vous général ? Il est temps de se détendre un peu, pour parler crédit bien entendu. Que prendrez-vous pour assouplir un peu votre langue et vos poches ? » Un autre trait d'humour. Miranna ne lâchait pas son objectif des yeux, elle sortit son datapad qu'elle posa sur la table, prête à parler affaire avec le général de la résistance qui semblait déjà beaucoup plus détendu. Etait-ce l'ambiance qui détendait ce militaire ou la simple présence de la trublionne de l'espace ?



poison minds
i seem to be a sweet and innocent creature. i'm not. be careful when you are near me, i can bit you if you're too close to me. i'm a demon disguised as an angel

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elrik Tanar
Armée de la Résistance
Crédits : 291
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : Libre
Avatar : Daniel Macpherson
Âge : 35 ans
Profession : Général de la flotte
Allégeance : Résistance
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Sep - 9:15
Comme attendu par le générale, Miranna connaissait bel et bien un lieu pour aller boire un verre. Ce n'était pas surprenant de la part d'une contrebandière, ce genre de lieu était généralement monnaie courante pour ce métier "ingrats". Ce métier avait ce doux paradoxe d’à la fois répugner Tanar mais aussi de l'attirer. Probablement ce côté rebelle, en marge de la société, ce sentiment de liberté, allez savoir. Le sourire d'Elrik s'étira aux propos de la jeune femme concernant le fait qu'il n'y ait pas de lieu bien fréquenté sur cette planète.

- Oh je pense qu'il doit bien avoir ce genre de lieu mais je doute que nos portefeuilles puissent nous y offrir l'accès. Dit-il avec un sourire charmeur. Et puis bon quitte à venir sur Ord Mantell, autant voir la véritable faune local et ses merveilleux piliers de bar, je vois déjà de magnifique sujets de conversation se profiler à l'horizon. Dit-il d'un air taquin.

Arrive alors le sujet de Troska, sujet que le général avait mis sur la table. Autrefois Tanar était un habitué des établissements de haut vol où il n'était pas rare de croiser des sénateurs ou autre politiques. Que cette époque semble lointaine pour le natif de Troska, est-ce pour autant qu'il regrette ces diner et autre soirée de gala ? pas les moins du monde, il avait beau avoir eu une éducation militaire, ce genre de soirée était d’un ennui mortel. Même si au final c'est à ce genre de soirée qu'il a rencontré son ex-femme, ex qui est maintenant dans les bras d'un autre politicien et avec un enfant dans le tiroir. Tanar grimaça rien que d'y penser, il reporte alors son attention sur la jeune femme.

- Je doute que Troska soit très enclin à accueillir des contrebandiers, niveau sécurité c'est tout de même bien plus élaboré qu'ici. Il laisse échappé un silence avant de répondre à la deuxième question de la jeune femme. Pour ce qui es de commercer sur la planète de la résistance, je suis au regret de vous dire que ça ne se fera probablement jamais, ce lieu doit rester secret mais je pense que vous le savez déjà.

Même si la guerre n'avait pas été déclaré et qu'aucun affrontement officiel n'était à déplorer. Nul doute que si le premier ordre venait à apprendre l'emplacement de la base de la résistance, ça en serait terminé d'eux. Actuellement la rébellion était un sous-effectif, et désespérément sous armé. En même temps il était difficile de rassembler du monde alors que techniquement il n'y avait aucun conflit majeur dans la galaxie et que le premier ordre et la nouvelle république avaient conclu un pacte de non-agression.

Bref, nos deux protagonistes arrivèrent finalement dans un club, pas vraiment le genre d'établissement que Tanar fréquentait habituellement, mais ça fera l’affaire pour ce soir. Tanar tenta tant bien que mal de suivre Miranna parmi la foule complétement éméchée. Il y avait des danseuses fort peu vêtues qui se trémoussaient devant une foule en extase devant elle, balançant leurs crédits pour un show des plus endiablé. Une twil'ek caressa le torse d'Elrik avant de lui adresser un clin d’œil provocateur, Tanar resta de marbre face à ces avances et continua à suivre la jeune et jolie contrebandière. Miranna semblait connaitre le lieu, en témoigne certaines salutations et autres messes basse avec le barman. Finalement ils trouvèrent une table dans un lieu un peu reculé de cette foule qui commençait déjà à agacer le général. Une fois assis la jeune femme lui demanda ce qu'il comptait prendre, il adressa un sourire charmeur avant de répondre :

- Je vais me contenter d'une bière corellienne pour commencer, on verra après. Son regard se porte sur la foule qui dansait ou qui du moins essayait de danser, cela ressemblait d’avantage à un troupeau d’épileptique, cette vision faisait de la peine à Tanar. Bon, je suppose qu'il est temps de parler chiffre n'est-ce pas ? Combien pour la cargaison ?

La résistance avait de l’argent, mais ne roulait pas forcément sur l'or non plus. Généralement il s'agissait de la fortune personnelle de Leia et quelques donations de sénateur bienveillant. Le budget restait malgré tout serré, car mine de rien entre l'entretien des vaisseaux et des installations de la base, c'était un véritable gouffre financer.


The hardest thing in this galaxy is to live in it
The wolf may lose his teeth, but never his nature.( darkv) Fight for freedom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miranna Zanedi
Contrebandière
Crédits : 350
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 2/2.
Autres comptes : Ginger Storm,.
Avatar : Emeraude Toubia (by NYMPHEAS).


Âge : vingt-six ans.
Surnom : Mira.
Profession : Contrebandière.
Allégeance : Aucune, seulement à la rentabilité..

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Sep - 16:01

Un, deux, trois paf !

feat Elrik Tanar

Même si la jeune femme n'en avait jamais douté, le général Tanar avait bien raison de taire la localisation exacte de la base de la résistance. N'importe quel contrebandier vendrait cette information à prix d'or au Premier Ordre ou au Cartel des Hutts. La pitié n'avait pas sa place dans le métier, elle pouvait être mortelle. C'est avec une certaine naïveté que Mira s'était imaginé la base du réseau de résistants sur une planète sauvage comme Borleias ou Mimban. Elle voyait presque à travers ces épais nuages verts, ces feuillages touffus et ces immenses arbres, de petites cabanes de fortunes, faites de bric et de broc, où des soldats sous-armés rangeaient leurs munitions qu'ils gardaient jalousement à l’abri des aléas climatiques. La contrebandière avait du mal à les voir recréer un semblant de base sur une planète très peuplée, ou trop proche de celles dirigées par le Premier Ordre ou la Nouvelle République. Ce n'était pas une idée reçue, cette méfiance de la Résistance envers son soutien, la Nouvelle République. L'un doutait du pouvoir de l'autre de battre le Premier Ordre et son armée surentraînée et meurtrière, tandis que l'autre craignait d'avoir affaire à des traîtres infiltrés. Oui, le Premier Ordre avait ses agents disséminés partout dans la galaxie, la rumeur enflait dans les entrailles même du sénat. La résistance se gardait bien de dévoiler ses positions, la vie d'une poignée de fous était en jeu et, pour certain, l'avenir même de la galaxie.

Le duo d'affaire était attablé un peu à l'écart de la foule. Le sourire amusé collé à ses lèvres pulpeuses, Miranna avait noté l'agacement du militaire face à l'animation environnante. Oh oui, le respect et la bienséance étaient parties bien loin de Ord Mantell ! Alors qu'ils s'installaient à leurs aises, une main gracieuse à la peau rosée vient effleurer le torse de l'humain. La créature  aux proportions parfaites s'éloigna langoureusement en offrant un regard des plus torrides au général. Ici tout était fait pour pousser à la consommation, dans tous les sens du terme. Cette approche amusa grandement la jeune femme qui s'affala un peu plus sur le banc. Leur commande respective ne tarda pas à venir, privilège d'être assez connue dans le coin pour être parfois prioritaire sur certains services. « Oui, il est temps de parler chiffres » Dit-elle, le charme avait laissé sa place à une mine sérieuse, tandis que les deux collaborateurs firent tinter leurs boissons pour trinquer poliment.

Le Shaï de la belle Zanedi fumait légèrement. De discrètes volutes roses s'élevaient au-dessus de la boisson aux teintes sanguines. Elle posa à peine ses lèvres sur le rebord du verre, s'abreuvant d'une petite gorgée du liquide alcoolisé, puis le reposa délicatement sur le table. « Deux mille crédits pour les caisses, et c'est un prix d'ami » L'expression "prix d'ami" n'existait pas dans la contrebande. Le bon prix était celui qui pouvait être le plus rentable pour celui qui faisait la revente. Évidemment, ce n'était pas Miranna qui fixait les tarifs, mais bel et bien Marcus, le chef du vaisseau. « Non négociable, nous avons eu du mal à nous fournir et mon supérieur n'acceptera pas que je rentre avec seulement une partie de la somme ... Qu'est-ce que ... ? » La contrebandière s'arrêta brusquement lorsque ses iris sombres se posèrent sur le groupe qui pénétra dans le bar. Son visage se figea, les traits de son visage se durcirent. Ces hommes, à l'allure stricte, avaient un insigne du Premier Ordre affiché sur un brassard accroché à leur veste. L'un d'entre-eux pointa du doigts dans la direction de Miranna et du général, tout en marmonnant quelque chose d'inaudible aux oreilles des deux négociants. « Je crois qu'il faut qu'on file, maintenant ! »

La peur pouvait se lire sur les traits si fins de la belle à la chevelure sombre. Voir des unités du Premier Ordre sur Ord Mantell, surtout à une heure pareille, c'était impensable. Prendre des risques dans un telle foule, surtout que la population locale n'était pas forcément friandes des unités militaires, du Premier Ordre et de la Nouvelle République. Eux, ce n'était pas des Stormtroopers, ils passaient presque inaperçus si on voulait ignorer ce symbole fixé sur leur blouson. Les voilà qu'ils fusaient à travers la foule, déterminés. Ils ne pointaient pas leurs blasters dans leur direction, fort heureusement ils ne voulaient pas créer une émeute dans le bar. Miranna et le général pouvaient encore espérer fuir. Tout ce que la jeune femme espérait, c'était qu'une autre unité ne les attende pas à l'extérieur. Il fallait prendre la porte de service. « Général, il y a une porte à l'arrière, nous arriverons peut-être à leur échapper si nous essayons de passer par là. » Une question s'était emparée de son esprit, mais qui ne passa pas la barrière de ses lèvres. Qui les avait dénoncé ?



poison minds
i seem to be a sweet and innocent creature. i'm not. be careful when you are near me, i can bit you if you're too close to me. i'm a demon disguised as an angel

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un, deux, trois. Mickey, Donald et moi ♫
» Un, deux, trois : TA GUEULE ! [PV Arth]
» Un deux trois quatre cinq six sept... Québec !
» Un, deux, trois, nous irons au bois [PV Kazeigan]
» Un deux trois, trois p'tits chats...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Origins ::  :: Mid Rim :: Ord Mantell-
Sauter vers: