::  :: Inner Rim :: Onderon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

It's been a long time... Ft Ginger Storm

avatar
Ethel Blake
Contrebandière
Crédits : 294
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 1/1 RPs de libre
Avatar : Jennifer Lawrence


Âge : 25 ans
Surnom : Blake
Profession : Contrebandière
Allégeance : Aucune idée pour le moment et... j'men fous...
Inventaire : Un Vaisseau de Transport
Un blaster standard
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Fév - 21:04

It's been a long time...
feat Ginger Storm & Ethel Blake

Le message l’avait d’abord faire sourire. Voir afficher sur son datapad qu’elle avait une nouvelle cliente était toujours chose plaisante. Mais le message en lui-même avait été plutôt dérangeant, aussi son sourire s’était vite éteint. Le message était plutôt court bien que complet. Ethel, ou plutôt Blake comme elle se faisait appelée depuis 5 ans, n’accordait pas sa confiance à n’importe qui. Quiconque voulait la contacter devait à minima proposer dans son message un nom, un objet, un lieu de rendez-vous, une heure et un prix. C’était ensuite à elle d’accepter ou non. Bien sûr ces informations basiques ne lui garantissaient aucune sécurité mais il était tout de même plus rassurant de savoir pour quelle raison elle se déplacée bien que jamais à l’abri d’un piège. Ce message, elle avait d’abord pensé le refuser. Mais la curiosité était un vilain défaut qu’Ethel avait, malheureusement pour elle. Elle avait d’abord pensé oublié le message, avant que celui ne l’obsède, s’incruste dans son esprit au point de le lui faire relire encore et encore, mordre les ongles, pianoter sur son tableau de bord et mordre sa lèvre inférieur.  « Une veille connaissance ». C’était tout ce qu’elle avait eu pour non. Une vieille connaissance… mais qui ? Tout le monde était une vieille connaissance… en cinq ans elle en avait vu des gens et les seuls qui avaient compté étaient soient morts, soient disparus alors… Non… mieux valait oublier…

- Oh puis merde… non mais je rêve… faut être tarée…

Elle avait marmonnée plus pour elle que quelqu’un d’autre en reprenant les commandes de son vaisseau, lui faisant quitter le pilote automatique et en allumant les gazs. Sa décision était prise bien qu’elle semblait avoir toujours une partie d’elle-même en conflit avec cette idée. Elle se rendrait au rendez-vous. Suicidaire ? Sans aucun doute… mais après tout, elle n’avait pas grand-chose à perdre dans la mesure où la planète était sans aucune allégeance particulière… au moins, elle ne risquait pas de tomber sur le Premier Ordre de manière inopportunes… Ils auraient forcément choisi une planète à eux, non ? Pas de quoi craindre un groupe de contrebandier non plus, son vaisseau étant vide de toute marchandise. Soupirant, elle décida d’arrêter d’y réfléchir et garda le cap sur sa destination en fredonnant ses refrains préférés pour éviter d’y penser. Une fois arrivée, elle constata qu’un vaisseau l’attendait déjà, un de la résistance. Ethel commençait à mieux respirer. S’il y avait bien un groupe qu’elle ne craignait pas, c’était celui-ci. Ils avaient besoin d’elle mais elle n’était pas assez dangereuse pour être capturée, aucuns soucis en somme. Elle attrapa ses lunettes de soleil et sorti de son vaisseau pour aller à la rencontre de celui de son ou sa cliente. Mais lorsque le cockpit laissa entrevoir sa « vieille connaissance », la jeune femme se figea sur place. Elle la connaissait effectivement… d’un ancien temps, un temps révolu… Cela devait faire au moins deux ans qu’elle ne l’avait pas vu, un millénaire pour la blonde.

- Ginger…

Elle avait soufflé le prénom entre ses dents, comme si le dire à voix haute l’aidait à rendre la situation moins irréelle, plus tangible et acceptable. Elle l’avait cru morte. Elle le croyait même encore un peu. Et pourtant elle était là, devant elle, elle s’avançait même à sa rencontre. C’était impossible…


2 ans auparavant…

Elle n’était qu’une idiote, une pauvre idiote. Reprends toi Ethel voyons, les sentiments ne devraient plus faire partie de ton univers. Une contrebandière n’a pas le droit d’avoir de sentiments. Ne pas s’attacher aux gens, ne pas avoir de croyance, ne pas faire partie d’un groupe, ne pas se faire choper. C’était les 4 ans principes qui dirigeaient sa vie depuis que Maman étaient morte. Elle s’était juré de ne plus jamais souffrir pour quelqu’un. Elle s’était jurée que sa solitude serait sa seule amie et voilà que pourtant, cette femme avait su faire une percée jusqu’à l’intérieur de la jeune fille. Elle ne voyait pas Storm souvent pourtant, on ne pouvait pas dire que c’était une personne à qui elle tenait énormément mais elle était un peu son moment de détente dans les rangs du Premier Ordre. Elle se souvenait encore de la première fois qu’elle l’avait croisée. Elles ne s’échangeaient que des banalités mais pourtant la femme, pas vraiment plus âgée qu’elle prenait le temps d’apprendre à la connaître à chacune de ses visites ou presque, lorsqu’elle n’était pas en mission déjà quelque part. Elle devait pourtant être une crack dans son domaine, elle n’avait rien à faire avec une contrebandière comme Ethel et pourtant, elle se payait le luxe de lui sourire et de blaguer à ses côtés. C’était sans doute ce qui l’avait le plus touché. Et puis un jour, les visites s’étaient arrêtées. Elle avait d’abord cru qu’elle était très occupée. Jusqu’à aujourd’hui… où elle avait compris.

Si elle ne voyait plus Ginger, c’est parce qu’elle était morte. Elle l’avait su à la seconde où elle avait demandé après elle et qu’on lui avait répondu froidement qu’elle avait été affectée ailleurs. Comment ça affectée ailleurs ? C’est la question qu’on lui avait posé mais on lui avait demandé de se rappeler où était sa place et la vérité lui était arrivée en pleine figue comme une baffe ou un sang d’eau glacée. Elle avait dut faire une erreur… si elle était morte au combat, personne n’aurait honte de dépeindre l’héroïne qu’elle était. Si on gardait le silence, c’était forcément mauvais… Ethel été remonté dans son vaisseau, elle avait attendu d’être en hyperespace pour pleurer de tout son soul. Peut-être pas entièrement pour Ginger. Peut-être parce que certes, elle avait appris à l’apprécier mais aussi parce qu’elle était en colère, en colère contre elle-même à l’idée que cette nouvelle puisse la toucher à ce point. Elle ne devait pas s’attacher aux gens. Elle avait failli à sa tâche. Mais Ginger était son dernier écart de conduite, elle se le promettait.


Aujourd’hui…

- Alors c’est toi ma vieille connaissance ? Tu serais pas si vieille que ça si t’avait pensé à me donner des nouvelles un peu plus souvent…

Elle avait posé sa main droite sur sa hanche et la dévisagea à travers ses lunettes de soleil, un sourire en coin, un peu moqueur.

- C’est quoi ça ?

Elle lui désigna d’un signe de tête le vaisseau de la Résistance dans lequel elle était arrivée. Le calcul n’était pourtant pas compliqué à faire… mais elle avait besoin de la faire parler. Cela lui permettrait de reprendre ses esprits plus facilement, sans lui montrer sa faiblesse. Elle avait réussi à faire en sorte que sa voix soit parfaitement normale, comme si elles s’étaient quittées la veille, mais elle n’était pas sûre de tenir plus longtemps, du moins pour l’instant. Il fallait que son esprit s’adapte à l’évidence : non Ginger n’avait pas été tuée par le Premier Ordre deux ans plus tôt mais ils auraient sans doute bien voulu, vu qu’elle avait apparemment rejoins la résistance. Que s’était-il passé pour qu’elle en arrive là ? Elle n’avait sûrement pas du déserter pour la qualité des vaisseaux de l’autre camp… Elle ne pouvait en tout cas pas lui en vouloir d’avoir coupé les ponts ainsi pendant tout ce temps, elle avait dû vivre une transition plutôt compliqué. Ce qui était important, c’est qu’elle semblait visiblement prête à utiliser ses services.



Glory
& Gore
Now we're in the ring and we're coming for blood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ginger Storm
Armée de la Résistance
Crédits : 701
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 1/4.
Autres comptes : Raena Gunstar, Jaina Ren.
Avatar : Margot Robbie (by tumblr).


Âge : vingt-sept ans.
Surnom : Gin ou Ginnie.
Profession : lieutenant dans l'escadron Red.
Allégeance : la résistance, auparavant le Premier Ordre.
Inventaire : BB-2B, (droïde astromécanicien), un blaster, un chasseur léger de type X-Wing.
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Fév - 11:24

Its been a long time
feat Ethel Blake

Le soleil traversait la fine couche de nuages qui parsemaient le ciel de D'Qar, éclairant de sa lueur chaude et réconfortante les bunkers de la résistance. Tout le monde s'afférait à ses tâches quotidiennes. Quand certains briquaient leurs vaisseaux revenus de mission, d'autres transportaient du matériel sur des espèces de chariots à roulettes à travers les grands hangars de stockage, d'autres encore géraient la surveillance du camp et celle de la planète. Ginger Storm, la pilote de l'escadron Red, était quant à elle allongée sur l'une des dune qui recouvrait le bunker principal. L'herbe encore humide de la rosée matinée sentait bon la nature. Elle avait ses bras croisés derrière sa tête, ses yeux rivés en direction du ciel, pensive. Son regard  vide transpirait d'une étrange mélancolie. Encore une nuit passée à rêver de lui, sans réussir à sortir de ce cauchemar jusqu'au moment où son corps sans vie fut déposé devant ses prunelles en larme. Un réveil brutal, épuisant. Des cris, des hurlements de désespoir, une voix enrouée crachant sa haine au visage de ses ennemis. Pourtant ces derniers rêves ne l'avaient pas laissé indifférente. C'est pour cela que Ginger passait le plus clair de ses dernières journées à se poser là, seule, à l'écart de toute forme de vie, pour réfléchir, ce qui n'était pas du goût du reste de la communauté qui ne savaient pas pourquoi elle disparaissait soudainement sans donner de signes de vie. Il le fallait pourtant.

La jeune femme pensait avoir une idée sur la raison de ce deuil impossible à faire. Un mensonge rôdait autour de sa mort suspecte. Elle en était presque certaine. La mort de Kayle ne pouvait pas être simplement liée à une probable trahison, c'était impossible. Depuis son arrivée dans la résistance, Ginger Storm n'avait cessé de recueillir la moindre information qui liait son ancien fiancé à ce groupe. Et vous savez quoi ? Elle n'avait rien trouvé. Ni dans les archives, ni dans les témoignages des plus illustres membres. Personne ne connaissait Kyle, personne ne l'avait vu. Cela voulait dire que Kayle Rendix ne pouvait pas faire parti de la résistance et il n'avait pas pu être tué pour cette raison. Mais pourquoi avait-on proféré de tels mensonges à l'encontre de cet homme sans histoire ? Un profond soupire s'échappa de la bouche de la blonde qui semblait désespérée par la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle avait besoin d'aide, elle le savait. Et personne sur cette planète n'aurait les moyens de répondre à ses questions. Il fallait trouver une personne digne de confiance, capable de recueillir des informations dans le camp du Premier Ordre à sa place, tout en gardant le secret sur son identité. Une fouine sans scrupule, attirée par l'appât du gain, et qui ne serait lié à aucun camp. Un nom traversa rapidement son esprit, tandis que ses iris céruléennes suivaient le trajet d'un nuage en forme de cœur dans le ciel azuré de D'Qar.

La contrebandière Ethel Blake avait le profil parfait pour cette mission suicide. Courageuse, indépendante et autonome, la blonde avait laissé une trace indélébile dans l'esprit torturé de l'ancienne pilote du Premier Ordre. Les deux femmes avaient réussi à tisser une relation particulière et forte, malgré la différence profonde qui les séparait. Ethel ne suivait que son propre avis, poursuivant ses objectifs dans un but purement financier. Ginger, quant à elle, se battait pour la liberté des peuples, et ne comprenait pas pourquoi une femme aussi talentueuse et intelligente pouvait pactiser avec un groupe tel que le Premier Ordre. Cependant ce n'était pas cette opposition qu'elle voulait attaquer, aujourd'hui. Le réseau d'informateurs de Blake pouvait lui être utile. Cette femme était dans la capacité de l'aider à trouver ses réponses qui l'obsédaient tant. Il lui fallait son aide, elle n'avait pas le choix.

Après des années de silence, probablement morte aux yeux de son ancienne et unique amie, Ginger Storm avait envoyé un message anonyme à la contrebandière, espérant titiller sa curiosité et qu'elle accepte de la rencontrer. En signant son message en tant que "vieille connaissance", la lieutenant gardait l'espoir, peut-être vain, qu'à travers ces quelques mots Blake se souviendrait d'elle et de leurs longues conversations au quartier général du Premier Ordre. La pilote, encore allongée dans l'herbe, décida de se lever. Il fallait y aller, l'heure du rendez-vous approcher et il ne fallait pas faire attendre cette femme exigeante.

Les heures avaient passé, un vaisseau aux armoiries de la Résistance se posa sur Onderon, planète de la bordure intérieure. Dans son cockpit, Ginger pouvait apercevoir à travers la visière orange de son casque, une silhouette familière. Blake était déjà là. La jeune femme poussa un soupire, comme pour tenter de faire baisser la pression qui flottait autour de cette entretien si important. Il fallait réussir à la convaincre, sa santé mentale dépendait du résultat. Elle sauta au de son vaisseau, accompagné de près par son droïde astro-mécanicien. Pour éviter d'attirer l'attention sur cette planète, Ginger avait revêtue une tenue neutre de civile. Elle s'approchait de la contrebandière dans une démarche lente et assurée. Arrivée face à elle, l'accueil qu'elle reçut lui rappela de bons souvenirs. Son visage vint se fendre d'un sourire tendre à l'écoute des premiers mots de Blake. Elle n'avait définitivement pas changé. Suivant le regard de son ancienne connaissance sur le vaisseau qui était posé non loin d'eux, Ginger lui répondit alors sur un ton léger: « Ça, c'est la raison de mon absence ». Ses iris azurées se portèrent à nouveau sur le visage de Blake, emprunte d'un sentiment de bienveillance sincère. « Ne va pas croire que toutes ces années sans nouvelles furent évidentes. Je n'avais pas le choix. D'ailleurs ... » Elle eut un instant d'hésitation. « Je ne devrais même pas être là. » BB-2B fixait la contrebandière, la face robotique inexpressive, l'antenne dressée sur son crâne arrondi.

Ginger Storm sentait à travers les mots de Blake une certaine aigreur. Elle ne connaissait pas l'étendu des informations qu'elle avait reçue concernant sa disparition, mais elle se doutait bien que le Premier Ordre n'avait pas laissé fuiter son échappée en direction du camp ennemi. Gênée par un court silence introduit illégalement entre les deux jeunes femmes, la pilote se mit à s'approcher d'elle et la prit dans ses bras. Ce n'était pas dans ses habitudes, Ginger n'était pas une femme tactile habituée aux effusions de sentiments. Pourtant elle sentait ce geste important, essentiel même. Un moyen de reprendre contact avec cette amie de longue date qui devait sans aucun doute se méfier de la sincérité de sa visite. « Excuse-moi », réussi-t-elle à dire, la voix cassée par un surplus massif d'émotions douloureuses.


❝after all this time, always❞

toi et moi, c'était une évidence. un avenir certain était tracé pour nos, deux âmes maudites, espérant la liberté dans ce carcan militaire. tu m'as quitté, malgré toi, mais ton âme rôde toujours au-dessus de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethel Blake
Contrebandière
Crédits : 294
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 1/1 RPs de libre
Avatar : Jennifer Lawrence


Âge : 25 ans
Surnom : Blake
Profession : Contrebandière
Allégeance : Aucune idée pour le moment et... j'men fous...
Inventaire : Un Vaisseau de Transport
Un blaster standard
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Fév - 0:19

It's been a long time...
feat Ginger Storm & Ethel Blake

Ethel avait eu un mouvement de recul en voyant son amie s’approcher d’elle. Un tout petit, à peine perceptible, juste présent pour prouver que la demoiselle n’avait pas l’habitude d’un tel contact… ou plus l’habitude tout du moins. Un peu surprise, les yeux écarquillés, elle avait laissé Ginger passer les barrières de ses bras pour se coller à elle, tandis que la contrebandière avait laissés ses mains levés, incapable de savoir quoi en faire. Au bout de quelques millièmes de secondes cependant, elle avait enfin posé ses mains sur le dos de la femme, les laissant voguer sur son dos de manière incertaine dans un mouvement qu’elle espérait être une caresse. Une nouvelle boule de douleur vint se loger dans sa gorge lorsqu’elle entendit Storm s’excuser. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait plus entendu un tel mot sortir de la bouche de quelqu’un et encore moins pour que ce soit dans sa direction. La Résistante en avait même eu la voix brisée, signe d’une vive émotion assurément partagée, même si Ethel faisait tout pour le cacher. Elle avait fermé les yeux en posant sa tête contre la sienne, les lèvres pincées. Elle déglutit avant de se reprendre et de se reculer brusquement en tapant ses mains sur les cuisses, comme pour dépoussiérer son pantalon qui n’en avait nul besoin, tout en se raclant la gorge.

- Bon… on en était où déjà ?

C’était terriblement maladroit, elle en avait conscience, mais elle ne savait plus faire autrement. Il y avait si longtemps que tous ces moments de tendresses étaient un lointain souvenir. Depuis la mort de Papa en réalité. Si elle regardait la vérité en face, la jeune blonde devait bien avouer que cela lui manquer, mais il était hors de question de se laisser guider ainsi par ses sentiments. Pourtant, lorsqu’elle posa de nouveaux les yeux sur son amie, elle se rendit compte que ça n’avait pas été très poli de sa part. Ginger ne semblait pas plus habituée aux marques d’affection qu’elle. Pourtant, elle avait su aller contre sa nature pour lui prouver cette importance qu’elle semblait aussi avoir à ses yeux, elle en était allée jusqu’à s’excuser. Elle ne pouvait pas balayer un tel effort de cette manière, cela n’effacerait pas la faiblesse qui s’installait dans son cœur de toute manière. Un silence s’était isntallé durant lequel la jeune femme avait plongé son regard bleu vers l’horizon. Puis, avec un soupire, elle avait replongé ses yeux dans ceux de la résistante.

- C’est rien… Je veux dire… Je te pardonne, je… je comprends pourquoi tu l’as fait. Ça n’a pas dû être évident pour toi… J’ai cru que t’étais morte.

C’était tout aussi maladroit mais c’était l’intention qui comptait, non ? Elle comprenait sincèrement le choix de son amie, surtout en la voyant désormais dans le camp ennemie. Elle avait dû juger utile de disparaître quelques temps, pour sa sécurité et sans aucun doute pour celle de son entourage. Ethel n’avait jamais fait mystère de sa situation, elle travaillait avec tout le monde, avec le plus offrant et qui mieux que Ginger Storm, ancienne membre du Premier Ordre pouvait savoir qu’elle était totalement capable de travailler avec ses nouveaux ennemis ? Elle acceptait donc facilement cette situation, sans compter qu’elle n’était pas rancunière, elle ne l’avait sans aucun doute jamais été, ce n’était pas vraiment un trait de caractère qu’elle affectionnait. Il fallait pourtant que la blonde comprenne que la contrebandière l’avait cru morte. Peut-être comprendrait-elle derrière cela que son absence l’avait blessée… elle ne pouvait pas être plus explicite, cela était bien trop sentimentales et les sentiments n’étaient pas bon pour les affaires… Ethel se racla de nouveau la gorge pour dissuader un silence de s’installer et observa le petit robot qui la suivait :

- Elle est sympa en tout cas ta boule, la Résistance offre un peu plus de compagnie à ses pilotes que le Premier Ordre à ce que je vois.

Elle se demandait si le robot pouvait la comprendre mais cette idée s’effaça rapidement au souvenir de ce que Ginger lui avait dit quelques minutes plus tôt. « Je ne devrais même pas être là. » Pourquoi avait-elle mit autant de temps à réagir à cette phrase ? Elle était simple pourtant ? C’était sans doute au moment où elle s’était engluée dans le monde du sentiment. Décidément, cela l’empêchait vraiment de faire son travail correctement. Si elle ne devait pas être là c’est que ce n’était pas la Résistance qui l’avait envoyé ici, elle était venue de son plein gré. Etait-elle toujours aux ordres du Premier Ordre ? C’était possible, après tout, on lui avait précisé qu’elle avait été affecté ailleurs deux ans auparavant. Elle avait conclu à une morte mais si la personne n’avait pas menti ? Si elle avait été affectée à la Résistance, comme une espèce d’agent double ? La démarche était pourtant étonnante dans ce cas… pourquoi faire appel à une contrebandière ? Pour passer les infos d’elle à sa base ? Mais alors pourquoi ce n’était pas le Premier Ordre qui l’avait contacté ? Non… cela ne pouvait pas être la raison. La raison la plus évidente était sans aucun doute également la plus surprenante : Ginger était venue d’elle-même… pour elle-même. Le visage grave, Ethel la dévisagea quelques secondes avant de lui demander le plus sérieusement possible :

- Qu’est-ce qui se passe Ginger ? Pourquoi est-ce que tu as besoin de moi ?

Que pouvait-elle lui offrir que le Premier Ordre ou la Résistance n’avait pas pu lui donner ? Elle avait bien plus souvent l’habitude de travailler pour des groupes. Les gentils, les méchants, la République, le Premier Ordre, la Résistance, les acheteurs d’épaves… ils pouvaient avoir toutes sortes de noms mais elle faisait toujours du commerce d’objets spécifiques, des choses inscrites dans un code de commerce. Elle commençait à avoir la vague impression que son amie lui demandait bien plus que cela. Ce n’était pas un simple contrat. C’était une mission qu’elle lui demandait. Elle avait besoin d’une personne de confiance. Et elle l’avait trouvé.




Glory
& Gore
Now we're in the ring and we're coming for blood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ginger Storm
Armée de la Résistance
Crédits : 701
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 1/4.
Autres comptes : Raena Gunstar, Jaina Ren.
Avatar : Margot Robbie (by tumblr).


Âge : vingt-sept ans.
Surnom : Gin ou Ginnie.
Profession : lieutenant dans l'escadron Red.
Allégeance : la résistance, auparavant le Premier Ordre.
Inventaire : BB-2B, (droïde astromécanicien), un blaster, un chasseur léger de type X-Wing.
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Fév - 17:27

Its been a long time
feat Ethel Blake

Un agréable mélange olfactif de savon et de fumée de cigarette, émanait du creux son épaule à la peau laiteuse. Ginger inspirait profondément cette odeur si caractéristique qu'elle n'avait jamais pu oublier après toutes ces années, en fermant les yeux pendant un court instant, C'était la première fois qu'elle avait osé la prendre dans ses bras, elle, la contrebandière du Premier Ordre. Ce geste pourtant si simple, si sincère, restait exceptionnel. A vrai dire, après des années passées dans la rigueur militaire du Premier Ordre, la jeune pilote n'avait pas eu l'occasion de développer son sens du relationnel. Aujourd'hui, face à cette connaissance de longue date, une poussée instinctive l'avait menée à elle, écartant les bras comme on salue une entité primordiale de sa vie sociale. Au moment où leurs poitrines se sont touchées, dans la plus grande des douceurs et le plus grand respect, de nombreux souvenirs sont remontés à la surface. La jeune lieutenant Storm eut du mal à refouler ses larmes qui apparaissaient timidement dans la commissure de ses yeux. Dans son dos, elle sentit une main maladroitement posée, enfin plutôt frottée. Cette tentative de caresse amicale fit sourire Ginger, amusée par ce geste inhabituel réalisé avec si peu de tact. Incorruptible, elle ne changerait donc jamais. Ce geste si banal signifiait pourtant beaucoup pour les deux anciennes connaissances. Aucune des deux n'en voulait à l'autre, ou en tout cas en apparence.

Cette étreinte, qui ne dura en réalité que quelques courtes secondes, se termina au moment où Blake recula brusquement. Ginger eut la même réaction en mettant de la distance, moins embarrassée que son interlocutrice qui se mit à taper sur son pantalon comme pour enlever des poussières invisibles. « Où en étions-nous ... euh » La blonde eut un instant d'hésitation, durant lequel son droïde se mit à lui donner de discrets coups dans son mollet droit. Il devait lui dire "eh oh, je suis là moi aussi", à sa manière. BB-2B était une machine relativement discrète, en général. Néanmoins il restait caractériel et détestait qu'on le mette de côté, ou qu'on l'oublie comme un vulgaire tas de ferraille. La jeune femme baissa la tête en direction du droïde, lui faisant comprendre avec une grimace d'énervement que ce n'était pas le moment de faire le rabat-joie. Le haut de sa structure se pencha en avant, signe qu'il était déçu. Son attention se reporta rapidement sur sa vieille amie qui, dans une pirouette verbale, finit par lui avouer qu'elle avait pensé à sa mort. Ses iris bleutées s'écarquillèrent à l'annonce du couperet fatal. « Carrément », réussit-elle à articuler sans trop bafouiller, tellement l'aveu était improbable. Certes, cela faisait quelques années que Ginger Storm avait quitté les rangs du Premier Ordre, mais de là à croire à un décès prématuré, c'était un scénario très fataliste. « Mais non, je suis bel et bien en vie », avoua-t-elle en esquissant un sourire presque gêné face à la tête déconfite qu'affichait la contrebandière.

C'est alors que, pour le bonheur de BB-2B qui patientait toujours la mine basse, Ethel Blake nota sa présence. Le droïde redressa rapidement le sommet de sa carlingue métallique pour fixer, avec son détecteur, la silhouette de l'humaine. De petits bruis accompagnés d'oscillations régulières indiquaient qu'il était satisfait, voire agréablement intéressé par cette humaine qui l'avait enfin remarqué. « Il est vrai que, à part des soldats coincés et un café infecte, le Premier Ordre n'a pas grand chose à offrir ». Le ton amusé que Ginger avait utilisé indiquait clairement qu'elle était désormais plus détendue, elle continua. « Je te présence BB-2B, mon droïde astro-mécanicien. BB, je te présence Blake, une très ancienne connaissance ». La jeune humaine au teint pâle s'attendait à voir le visage de son amie s'illuminer de joie, ou au moins indiquer un sentiment positif. Au contraire. La belle Blake se figea en une expression de profonde gravité. Sa réaction fut totalement incomprise, jusqu'au moment où cette dernière finit par lui demander la vraie raison de cet entretien secret. A son tour, le sourire radieux de Ginger s'effaça progressivement, pour laisser place à une neutralité quasi militaire qui indiquait le sérieux de sa future demande. Quelques secondes d'un silence profond, puis elle lui dit : « Pas ici, il ne faut pas qu'on nous entende ».

La contrebandière et la pilote prirent la route en direction d'une petite ville perdue au milieu de la forêt vierge. Elles traversèrent les rues animées, ignorant les différentes espèces qui s'y côtoyaient, pour rejoindre un bar. Ginger poussa la première la porte de l'établissement, une pagaille générale apparue devant ses yeux. L'endroit était relativement petit, sombre, très encombré par de vieux meubles en bois, et les gens se massaient autour d'un bar où semblait essayer de survivre un pauvre employé au bord de la crise de nerfs. En plus, ça puait la vieille charogne. Un sourire satisfait se glissa sur ses lèvres. Ici, elles pourraient échanger tranquillement sans qu'on les entende à travers ce bruit monstre, aucun membre du Premier Ordre n'oserait poser un orteil dans ce boui-boui. Les deux humaines traversèrent la pièce pour s'asseoir tout au fond, à une table ronde un peu à l'écart du brouhaha général.

« Bon, au moins on ne viendra pas nous déranger », dit Ginger en s'asseyant sur un banc très inconfortable, le dos collé contre le mur. Elle avait une vision parfaite sur la salle, pratique pour débusquer le moindre curieux qui viendrait fourrer ses oreilles indiscrètes dans les environs. Le droïde resta à côté de la table, le visage robotique qui observait alternativement l'étrangère et sa propriétaire. « Alors ... » Les traits doux de son visage angélique se muèrent en une expression de fermeté professorale, ses sourcils se froncèrent légèrement, elle joint ses mains devant sa bouche et hésita un court instant avant de parler. « Il faut que tu saches que, ce que je vais te raconter ne doit pas sortir de cette salle, tu ne dois pas l'évoquer devant qui que se soit, et surtout personne du Premier Ordre. » Ce regard presque menaçant qu'elle lui lançait à la fin de cette phrase n'était pas pour la vexer, au contraire, elle voulait qu'elle comprenne l'extrême gravité de la mission qu'elle allait lui confier. « La mission que je vais te proposer est dangereuse. Je voudrais bien pouvoir la réaliser moi-même, pour t'éviter de tomber dans une situation que tu ne pourras contrôler. Mais, comme tu dois t'en douter, je ne suis pas dans la capacité de me déplacer où je veux. Et le cœur de la mission nécessitera beaucoup de ... doigté, et une extrême prudence. Tu ne dois pas te faire prendre, sinon nous tomberons toutes les deux. Est-ce claire ? » Il y eu un blanc, durant lequel la jeune Storm comprit qu'elle avait attisé la curiosité de la contrebandière, mais à la fois ajouté à cette rencontre une sensation de gravité extrême. Elle finit par ajouter sur un ton encore plus sérieux un : « Tu peux refuser de m'aider si tu ne le sens pas ».


❝after all this time, always❞

toi et moi, c'était une évidence. un avenir certain était tracé pour nos, deux âmes maudites, espérant la liberté dans ce carcan militaire. tu m'as quitté, malgré toi, mais ton âme rôde toujours au-dessus de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethel Blake
Contrebandière
Crédits : 294
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 1/1 RPs de libre
Avatar : Jennifer Lawrence


Âge : 25 ans
Surnom : Blake
Profession : Contrebandière
Allégeance : Aucune idée pour le moment et... j'men fous...
Inventaire : Un Vaisseau de Transport
Un blaster standard
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Fév - 23:45

It's been a long time...
feat Ginger Storm & Ethel Blake

Ethel avait suivi son amie en silence, à côté de BB-2B dont elle avait fait la connaissance quelques secondes auparavant. Les droïdes astromécaniciens étaient plutôt sympa aux yeux de la contrebandière. C’était une compagnie plutôt utile dans la mesure où ils pouvaient parfois épancher la solitude de leur maître mais surtout les aider dans les tâches mécaniques. Ethel avait quelques notions dans le domaine, certaines apprises auprès de Poe en « bonus » de ses cours de pilotage mais il fallait bien qu’elle s’avoue qu’elle avait aussi ses limites. Elle devait peut-être songer à faire l’achat d’un d’entre eux ? Oui… Peut-être…

La blonde avait terminé sa réflexion lorsqu’elle remarqua que Ginger entrait à présent dans un boui-boui. Le sourire aux lèvres, elle la suivit à l’intérieur pour y retrouver cette odeur de renfermé, de pourriture et de sueur qu’elle connaissait si bien. Avec le temps, c’était presque devenu une odeur familière, celle qui définissait sa vie, sa maison, sa situation. C’était comme si cette entité olfactive faisait partie de son identité, au même titre que le bruit des crédits, de l’odeur de cigarette, du goût de l’alcool et du son des blasters. Oui. Une vie de contrebandière. Aussi étrange que cela pouvait paraître cette odeur pestilentielle et peu recommandable la rassurait. Cela lui redonnait espoir en sa vie, lui rappelant quel goût avait son bonheur, sa liberté. Elle était chanceuse. Très chanceuse. Sa vie aurait pu prendre un tout autre tournant, bien plus délicat si elle n’avait pas su se débrouiller. Si Maman n’avait pas été là pour la faire devenir ce qu’elle était. Où serait-elle maintenant la petite Ethel si personne ne lui avait appris les premières ficelles du métier ? Sûrement pas là, dans cette crasse ambiante à partager un moment avec une personne qui lui était chère.

Face au visage fermé et concentré de Ginger, Ethel opta pour une tenue décontractée, peu professionnelle et, paradoxalement, propice à sa concentration. On aurait pu croire qu’elle se fichait complétement de ce que la blonde était en train de lui parler : elle était avachi en arrière, le dos collé contre le dossier de ses chaises, les coudes posés au-dessus. Sa jambe gauche était légèrement écartée de sa ligne droite tandis que l’autre était repliée, le pied posé sur sa cuisse gauche, le tout formant un triangle peu gracieux. Elle avait sortie de la poche de son blouson un paquet de chewing-gum et en avait enfourné un dans sa bouche en continuant de dévisager son amie. Oui, la pose pouvait surprendre, mais peut-être pas pour la blonde, qui la connaissait bien depuis toutes ces années. Ethel avait appris à ne pas paraître trop attentif lors d’entretiens professionnels, surtout dans des lieux publics. C’était précisément ce qui attirait les oreilles indiscrètes comme les ennemis du client ou pire, du moins pour elle, la concurrence. Avec une posture comme la sienne, n’importe qui pouvait simplement croire à une discussion banale, entre copines, autour d’un verre immonde. D’ailleurs tout cela manquait d’alcool.

- Bien entendu. Je serai une tombe.

Elle avait hoché la tête d’un air entendu pour appuyer son propos. Ce n’était qu’un terme de son contrat, un terme qui revenait tellement souvent qu’il avait presque autant sa place que les paraphes en bas des pages et la signature. Et bien sûr, tout cela se monnayait. Mais ça, elle n’avait pas besoin de le dire à la blonde, elle devait bien le savoir après tout et Ethel avait d’autant plus envie de le faire, même gratuitement, ne serait-ce que pour une amie. C’était pas son genre de trahir ses clients. Elle n’allait pas dire à Leia Organa ce que Hux lui avait acheté et elle ne murmurait pas non plus à l’oreille du rouquin les escapades qui pouvaient se préparer dans les rangs de la Résistance. Elle se contentait de faire son boulot et jusqu’alors ça marchait plutôt bien. Mais l’idée de trahir Ginger allait encore au-delà de ça, c’était une question de valeur, ces foutues valeurs qu’elle finissait par avoir bien malgré elle et sa mère qui lui avait pourtant rabâché de ne pas en avoir hormis celles qui lui sauvaient la vie.

Ginger était ensuite entrée un peu plus dans les détails de sa mise en garde, sans pour autant lui expliquer la mission en elle-même. Ethel commençait à se douter qu’elle allait lui proposer quelque chose d’unique, peut-être de très périlleux et l’idée même de partir à l’aventure faisait déjà battre le cœur de la jeune contrebandière. Un sourire narquois était né sur ses lèvres tandis que l’ex pilote du Premier Ordre continuait sur sa lancée. Il fallait qu’elle soit prudente. Elle l’avait bien compris. Ce qui la perturbait encore un peu c’était l’idée que si elle se faisait prendre, Ginger avait précisé qu’elles seraient deux à tomber. La mission était donc directement liée à elle, ce qui expliquait sans doute qu’elle avait fait appel à elle plutôt qu’à quelqu’un d’autre et qu’elle semblait si anxieuse. Cela expliquait peut-être même son revirement de situation entre le Premier Ordre et la Résistance, après tout, elle avait précisé elle-même que ce qu’elle s’apprêtait à lui dire ne devait surtout pas être répété à son ancien camp, surtout à ce camp. Elle termina son discours en lui annonçant qu’elle pouvait encore refusé et Ethel resta de marbre, se contentant de la dévisager pendant quelques secondes en silence, toujours avec le même sourire au creux des lèvres. Après un moment de silence, elle finit par avoir un petit pouffement de rire avant de se lever et de se diriger vers le bar. Après avoir cherché quelques secondes dans la poche de son pantalon moulant, elle claqua d’un geste sec quelques crédits sur le comptoir.

- Je vais te prendre une bouteille de Lum, mon gars. Toute la bouteille, je pense que je vais en avoir besoin et ma copine aussi. T’es gentil, tu me passes aussi deux verres ? Meeerci.

Elle lui lança un clin d’œil avant de s’éloigner du bar avec sa bouteille et ses deux verres qu’elle posa avec la même « douceur » sur leur table. Elle fit glisser un verre vers Ginger avant de dévisser le bouchon de la bouteille et de les servir toutes les deux en précisant d’une voix calme et posée :

- Alors déjà… Je ne refuse pas une mission tant que je ne connais pas le contenue de celle-ci. Ensuite…

Elle se reposa lourdement sur sa chaise, dans la même position détendue, en prenant son verre dans ses mains :

- Je n’ai jamais refusé une mission sous prétexte qu’elle pouvait être dangereuse… Encore moins quand c’est une amie qui me le demande.

Elle leva son verre comme pour porter un toast à la blonde avant d’avaler d’un coup sec le contenu de son verre. Comme elle s’y attendait, l’alcool était de si mauvaise qualité qu’il traversa sa gorge en y laissant une traînée brulante et un arrière-goût désagréable. Ethel fit une grimace en secouant vivant la tête avant de se resservir en précisant toujours avec le même calme :

- Je sais pas ce que t’as fait pour en arriver là, mais ta mission, elle m’a l’air drôlement compliquée. Si je dois être prudente et qu’il me faut du « doigté » comme tu dis, il faut que toi en retour tu sois consciente que ça me prendra peut-être du temps de récupérer ce que tu veux… Il faudra que tu me fasses confiance en somme, c’est la seule chose que je te demande. Pas de tyrannie entre nous, tu me contrôles pas, tu ne me contacte pas tous les deux jours pour savoir où j’en suis. En somme, si tu me laisse faire mon travail, t’aura ce que tu veux… a seule chose que je peux pas te garantir, c’est le délai de livraison. Mais j’ai pas l’impression que tu veux jouer ce coup sur la vitesse, je me trompe ?

Elle garda ses yeux bleus fixés sur elle tandis qu’elle buvait une nouvelle gorgée du liquide de feu.

- Alors dans ces cas-là, explique moi ce que tu me propose et je te dirais à ce moment-là si on a un deal.

Elle reposa son verre en continuant de regarder son amie. Elle ne voulait pas trop boire avant de connaître toute l’histoire. Elle voulait être en pleine possession de ses facultés mentales pour comprendre, interpréter, enregistrer et donner sa réponse en conséquence. Comme elle l’avait dit, refuser une mission sous peur du danger n’était pas dans ses habitudes. La seule chose qu’elle risquait au fond, c’était sa vie… et comme sa vie était son métier, elle y trouvait une certaine logique à y mourir un jour où l’autre. Elle n’avait plus de famille, personne qui détenait son cœur, en sommes ils ne pouvaient rien contre elle, elle n’avait pas d’attache. Si en plus elle pouvait aider une amie, alors elle accepterait la mission avec plaisir. Mais Ginger était une ancienne du Premier Ordre, elle avait été entraînée pour être une dure, sans peur et sans reproche et pourtant, ce qu’elle voulait lui demander là semblait lui faire peur, la paniquer peut-être… Ethel était de plus en plus intriguée à l’idée de savoir ce qui pouvait la mettre dans un état pareille. Sa demande était-elle seulement dans ses cordes ?




Glory
& Gore
Now we're in the ring and we're coming for blood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ginger Storm
Armée de la Résistance
Crédits : 701
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 1/4.
Autres comptes : Raena Gunstar, Jaina Ren.
Avatar : Margot Robbie (by tumblr).


Âge : vingt-sept ans.
Surnom : Gin ou Ginnie.
Profession : lieutenant dans l'escadron Red.
Allégeance : la résistance, auparavant le Premier Ordre.
Inventaire : BB-2B, (droïde astromécanicien), un blaster, un chasseur léger de type X-Wing.
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Fév - 22:59

Its been a long time
feat Ethel Blake

La raison de sa présence sur Onderon n'était évidemment pas anodine. Complètement à l'écart de l'affrontement entre le Premier Ordre et la Résistance, cette planète se devait être un lieu de rencontre neutre entre les deux connaissances. Ginger Storm ne pouvait se permettre de laisser filer ses plans dans les oreilles de personnes malveillantes, et tout le monde savait que les agents du Suprême Leader étaient partout, même dans les endroits les plus improbables. Elle devait limiter les risques, sans quoi sa tête serait sans aucun doute détachée de son corps, et celle de Blake par la même occasion. Non, c'était beaucoup trop important pour tout gâcher à cause d'un simple mauvais choix stratégique. En plus, dans cette affaire, personne d'autre ne devait être au courant. Si d'autres informations plus confidentielles venaient aux oreilles de ses camarades de la résistance, on l'exécuterait probablement sans le moindre jugement. Personne ne devait savoir pour le Général. Non. On ne comprendrait pas. La vie antérieure de la pilote devait rester cachée au plus profond de son âme. De toute façon, il y avait peu de chances pour qu'elle rencontre à nouveau cette grande salade à la chevelure rousse.

Ses iris azurées se mirent à parcourir la salle, examinant avec attention la tête de chaque client, à la recherche d'une potentielle taupe infiltrée entre deux tablées. Non. Aucun visage ne lui semblait plus suspect qu'un autre. En plus, le Premier Ordre avait mieux à faire que de faire le guet dans un bar miteux d'Onderon. Rapidement rassurée, la blonde reporta son attention sur Blake. Voir la réaction de sa vieille amie fit esquisser un grand sourire à Ginger. Évidemment, elle n'avait pas changé. Une bouteille accompagna rapidement les deux humaines.

L'humaine admirait le comportement détaché, tellement classe il fallait l'avouer, de la contrebandière. On avait l'impression que rien ne pouvait lui résister, que la peur n'était pour elle qu'un adjectif de plus dans son recueil de vocabulaire. Blake était la lionne de l'espace, la femme à qui tout souriait. Au début, Ginger l'enviait. Cette liberté sans limite qui lui permettait de parcourir toute la galaxie sans devoir de compte à personne, ne pas être espionnée dès son réveil, pouvoir mener son business comme elle l'entendait. Oui, elle était une femme accomplie qui imposait le respect. Fort heureusement, l'ancienne du Premier Ordre combattait aujourd'hui aux côtés des meilleurs soldats de la résistance, pour une cause juste. Elle n'avait plus rien à lui envier. Plus rien, à part cette classe naturelle qui la caractérisait tant. Le lieutenant Storm ressemblait plus à une fleur fanée qu'à une belle rose. Comme il y a quelques années, les prunelles de la pilote étaient remplies d'étoiles à l'écoute du discours de son ancienne amie. C'était un profil comme ça qu'il lui fallait, elle était tout simplement parfaite. Son verre remplie à la main, Gin se contentait de remuer le liquide transparent, de manière circulaire, sans oser le boire pour autant. Son sourire satisfait continuait d'embellir son doux visage pourtant bien marqué par la fatigue accumulée. Chaque phrase prononcée par Blake ne faisait que confirmer son choix.

Tandis que la contrebandière avait enchaîné les shots, Ginger, elle, avait préféré restée plus modérée et avait finalement reposé son verre face à elle. Ses longs doigts s'entremêlèrent puis ses coudes se posèrent sur la table en bois. La jeune femme, dont le dos droit indiquait clairement une éducation militaire, se pencha légèrement en avant, pour se rapprocher de son amie qui désormais, attendait des informations supplémentaires. « T'entendre refuser ma proposition m'aurait étonné Blake, ce n'est pas pour rien que j'ai fait appel à toi », dit-elle, le sourire toujours au bord des lèvres. « Le paiement sera à la hauteur du risque que je te ferais encourir. Je n'ai pas gardé grand chose de ma vie d'avant, je te donnerai tout ce qu'il me reste s'il le faut ... » Son regard s'était soudainement assombri, les traits de son visages se durcirent. « Tu pourras mener ta mission comme bon te semble, je n'ai aucune raison de m'incruster dans tes investigations car ma présence ne pourra que te mettre en danger. Donc tu seras seule sur le coup ». Ginger se décolla de la table pour s'adosser contre le dossier de sa chaise. Il y eu un long silence durant lequel la blonde se contenta de fixer son amie. Devait-elle vraiment lui faire confiance ? Après tout, elle ne savait pas ce que la contrebandière avait fait ces dernières années ni si elle avait évolué. Avait-elle le choix ? Ses lèvres se crispèrent légèrement, puis elle continua en croisant les bras contre sa poitrine.

« Je ne sais pas ce qu'on t'a dit sur moi, ni les raisons de ma disparition. Je ne sais pas non plus si tu auras entendu parlé de l'histoire que je vais te raconter mais, sois attentive. C'est important pour que tu comprennes dans quoi tu t'engages et pourquoi il m'est impossible de réaliser moi-même cette ... mission ». Le mot "suicide" lui brûlait les lèvres, mais elle se refusa de l'intégrer à ses explications. Blake se rendrait vite compte par elle-même des risques qu'elle allait encourir. Ce n'était pas une femme bête, l'expérience accumulée ces dernières années l'aiderait à s'en sortir vivante, Ginger en était certaine. Ou du moins, elle essayait de se rassurer.

Le regard vide, les iris rivées sur la surface immobile du liquide contenu dans le verre, la belle commençait le récit des dernières années avant sa fuite de Wayland. La rencontre avec Kayle, son fiancé, ses soucis familiaux, les doutes de ses parents concernant cette relation impossible. Le nom du célèbre général ne fut pas inséré dans les explications, volontairement omis par Ginger qui pensait qu'il n'aurait rien à voir dans cette histoire rocambolesque. Au fil de son histoire, elle racontait avec une extrême précision chaque instant, chaque détail même anodin pour la contrebandière. Sa vie défilait presque sous le regard attentif de Blake qui se tenait face à elle. Puis arriva le moment où la relation idyllique entre les deux soldats allait prendre fin. La blonde ravala un sanglot qui était coincé au fond de sa gorge douloureuse, plaçant une main devant sa bouche pour taire sa détresse qui devait rester cachée. Ses yeux se fermèrent pendant un court instant, on pouvait voir des larmes apparaître timidement dans le creux de ses paupières. Ginger Storm prit une profonde inspiration avant de trouver le courage de regarder son amie dans les yeux. Les siens étaient clairement humides. C'est avec une certaine force et une once de courage que ses larmes ne quittèrent pas leurs points d'apparitions. La dignité gagnait la belle qui termina ses explications de sa voix cassée par l'émotion. « ... Et ils sont venus m'annoncer sa mort, comme on annonce à un enfant qu'on a perdu son doudous favoris. Ils sont partis et m'ont laissé seule. J'ai cru que mon cœur était en train de fondre dans ma poitrine, Blake. C'était vraiment dur de réaliser que le futur homme de ma vie, mon fiancé, avait été tué parce qu'il avait trahi l'organisation ». Elle leva les yeux au ciel, presque exaspérée par ce qu'elle venait de décrire. « Et j'y ai cru, sincèrement. Après tout, pourquoi aurait-on tué un soldat comme lui pour une autre raison ? »

Ginger décida finalement d'avaler le contenu de son verre, d'une traite, et reposa violemment le contenant sur la surface de la table. Elle s'arrêta un instant dans son discours, sans quitter Blake de son regard rempli de haine et de tristesse. L'histoire de son départ de Wayland fit suite à l'annonce du décès de Kayle Rendix. Le vaisseau d'un étranger qui avait quitté la planète du Premier Ordre, avec elle cachée dans les soutes. Ce jour-là, jamais elle n'aurait pu prédire que ce qu'on lui avait dit n'était en fait qu'un vulgaire complot, une manipulation rondement menée. « Je ne sais pas qui est le responsable, ni pourquoi il a fait ça, mais cette personne a fait passer la mort de Kayle pour une exécution pour trahison. C'est faux, il n'a jamais trahi le Premier Ordre, son nom n'est même pas inscrit dans les archives de la résistance, cela veut dire qu'il n'est jamais entré en contact avec eux. » L'humaine passa une main dans sa chevelure blonde et leva les yeux en direction du plafond. « Cette personne doit être sacrément bien positionnée dans l'organisation pour pouvoir ordonner une exécution ». Ginger reporta son attention sur Blake qui écoutait toujours sans la couper. « Tu vas devoir réussir à trouver ces informations directement à la source, sur un vaisseau du Premier Ordre ou une de leurs planètes. Il n'y a que là-bas que tu pourras découvrir l'identité du commanditaire et les raisons qui l'ont poussées à faire ça ». Sa demande n'était pas facile à satisfaire, elle en était parfaitement consciente. Avec un air détaché et de sa voix la plus douce, la jeune humaine lui avoua : « Après avoir reçu ces informations, je pourrais alors mourir en paix ».



❝after all this time, always❞

toi et moi, c'était une évidence. un avenir certain était tracé pour nos, deux âmes maudites, espérant la liberté dans ce carcan militaire. tu m'as quitté, malgré toi, mais ton âme rôde toujours au-dessus de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethel Blake
Contrebandière
Crédits : 294
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 1/1 RPs de libre
Avatar : Jennifer Lawrence


Âge : 25 ans
Surnom : Blake
Profession : Contrebandière
Allégeance : Aucune idée pour le moment et... j'men fous...
Inventaire : Un Vaisseau de Transport
Un blaster standard
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 21:03

It's been a long time...
feat Ginger Storm & Ethel Blake

Lorsque Ginger fit référence au payement, cela soulagea autant Ethel que ça l'a gêna. Elle s'était déjà imaginé que tôt ou tard, il faudrait parler argent. Elle ne faisait tout de même pas du bénévolat et elle avait besoin de vivre, comme tout le monde. Mais l'idée de devoir dire de but en blanc à son amie que cela risquait de lui coûter très cher alors que cette mission semblait lui tenir terriblement à cœur la gênait. Elle était définitivement en train de devenir trop sentimentale. Maman lui en aurait sans aucun doute déjà mis une derrière la tête... Les affaires étaient les affaires. Il n'y avait pas d'amitié. Enfin normalement. Mais l'idée de devoir avancer elle-même le sujet ne l'avait pas du tout mise à l'aise. Elle était donc reconnaissante à la blonde de le mettre sur le tapis, se contentant d'hocher la tête d'un air entendu avec un sourire à ses précisions. Elle avait déglutit à l'idée de dépouiller la Résistante de ses derniers deniers pour cet objectif mais resta silencieuse, se contentant d'un nouveau signe de tête appréciateur lorsqu'elle accepta ses conditions.

Elle resta tout aussi muette lorsque Ginger se mit à lui raconter sa vie. Le moins que l'on pouvait dire, c'est que la blonde n'avait pas vécu des choses faciles. Ce ne devait pas être évident de se figurer que sa vie était toute tracée avant de se rendre compte que le premier virage un peu trop serré pouvait tout remettre en cause. De temps en temps, elle buvait une nouvelle gorgée de son liquide de feu,remerciant sans cesse le ciel de lui avoir donné cette tenue à l'alcool plutôt impressionnante bien qu'elle faisait tout pour également reste sobre le plus longtemps possible... ou, tout du moins, en capacité de réflexion et d'action optimale. La situation était surréaliste. Jamais jusqu'alors quelqu'un s'était confié à elle de la sorte, avec un tel acharnement et une telle précision. C'était comme si Ginger tentait de revivre sa vie au son du flot de ses paroles, comme si elle essayait de plonger Ethel si profondément à l'intérieur que la contrebandière pouvait voir la bande défiler sous ses yeux. S'en était presque gênant, c'était tellement intime. Un mélange assez étrange entre le professionnel qui définissait le contexte du contrat et l'amical qui avait besoin de se confier après toutes ces années. C'était comme si Ginger, à chaque minute qui passait, se mettait un peu plus à nue face à elle. Aussi physiquement que mentalement. Elle pouvait presque voir les rayons de miel de sa peau à travers les vêtements.

Blake ne voulait pas l'interrompre. Elle avait elle-même un visage bien plus sérieux, plus fermé aussi pour éviter de lui montrer une quelconque réaction à ce qu'elle entendait. Toute mauvaise réaction pouvait être malvenue et vu le courage dont faisait preuve son amie en cet instant, elle avait au moins le devoir d'être respectueuse et de paraître aussi neutre que possible. Lorsque la mort de Kayle lui fut annoncer, elle vit rapidement que Ginger tentait de tenir le coup, de continuer son récit malgré la douleur qu'il lui provoquait. L'histoire était encore bien présente en elle, elle n'en avait pas fait le deuil. Elle essayait tant bien que mal. Et elle mettait désormais cette lourde tâche entre les mains d'une contrebandière à qui ont avait appris que les sentiments étaient le meilleur moyen de flinguer une affaire. Ethel avait vu les larmes poindre dans les yeux azur de la Résistante et elle avait admiré en silence la force dont elle faisait preuve pour les ravaler. Par pudeur, la jeune femme avait brisé le contact visuel avec l'ex membre du Premier Ordre pour poser ses yeux au loin, sur le mur crasseux à sa gauche. Elle la laissa se reprendre et lorsqu'elle jugea que le danger était passé, elle reposa son attention sur la blonde. Elle déglutit en hochant la tête plusieurs fois d'un air entendu lorsque Ginger lui précisa qu'elle pourrait mourir en paix lorsqu'elle aurait ses réponses. Les yeux d'Ethel se posèrent une fraction de seconde sur les mains de la jeune femme assise en face qu'elle, posées sur la table. D'un geste hésitant, elle dirigea sa main droite vers celle de Ginger avant de s'arrêter brusquement. Elle sembla hésiter une nouvelle fois avant de terminer son action et de la poser sur celle de la Résistante. Lentement, elle resserra sa prise sur elle, une manière pour Ethel de lui montrer qu'elle n'était pas seule, qu'elle lui était reconnaissante de lui avoir dit tout cela. Quelque chose pour elle de plus abordable d'une nouvelle accolade. Lentement, ses yeux bleus se plongèrent de nouveaux dans ceux de Storm et elle lui annonça, d'une voix aussi douce que déterminée :

- Je pense qu'on a un deal toi et moi.

Elle lui avait sourit sincèrement, tentant de lui faire parvenir toute l'admiration et la sympathie qu'elle avait pour elle et son parcours, sans pour autant devoir le dire avec des mots. Son pouce caressa doucement le dos de la main de son amie, tandis qu'elle continuait de la regarder en silence. Après un instant, elle précisa :

- Je veux 20 000 avant de commencer le boulot. La suite on verra plus tard.

Elle jugea utile de préciser pourquoi elle avait besoin de tant tout de suite, ne désirant pas passer pour une sans-coeur auprès de Ginger :

- Je vais avoir besoin de matériel. De quoi protéger mes arrières par exemple comme un nouveau blaster mais aussi de technologie de pointe pour pouvoir craquer quelques lignes de code. Sans ça, je pourrai pas avoir accès à ce que nous voulons.

Elle avait déjà commencé à réfléchir à comment récupérer ce dont elle avait besoin. Il n'était jamais trop tôt pour commencer. Comme sa cliente le lui avait spécifier elle-même, la mission était extrêmement périlleuse, elle s'en rendait de plus en plus compte. Il s'agissait de trahir le Premier Ordre et les arrangements qu'elle avait eu au sein même de leur système. Cela allait lui prendre du temps, de l'énergie et peut-être même sa vie, bien qu'elle espérait le contraire. Mais elle était bien trop concernée maintenant et comme elle l'avait dit, ce n'était pas le danger qui l'avait fait reculer sur une mission. Elle voulait comprendre elle aussi, en savoir plus. Elle avait l'étrange sentiment que Ginger ne lui disait peut-être pas tout malgré son long récit et ses précisions. Oui... il n'y avait qu'un haut placé pour faire une chose pareille... et quel aurait pu être l'intérêt de ce haut placé ? Ethel ne doutait pas des compétences de pilote de son ami, loin de là. Mais tout de même, elle ne devait pas être si importante à l'organisation, un grain de sable parmi les grains de sable bien dressés qui agissaient pour le Suprême Leader Snoke. Alors pourquoi tuer son fiancé, lui-même sans doute grain de sable compétent, en en masquant les véritables raisons ? C'était insensé, incompréhensible et stupide. Il devait y avoir autre chose... Mais si Ginger avait voulu gardé le silence sur ce sujet c'est qu'elle avait une véritable raison. Elle ne devait pas la brusquer... mais la question lui brûlait les lèvres. Après une seconde d'hésitation, elle lui demanda, avec la plus grande douceur possible et le tact dont elle était capable :

- Tu es sûre que tu m'as tout dit, hein ? Rien d'autre que je devrais savoir ?

Elle soupira en retirer sa main avec lenteur de celle de Ginger pour se prendre un nouveau verre avant de lui préciser :

- On va plus se revoir pendant un petit moment, tu sais ? C'est moi qui t’appellerai désormais, d'accord ? Il faut que tu saches que pour atteindre le cœur du système, je vais devoir faire beaucoup de mal autour de moi. Je t'apprends rien en te disant que le Premier Ordre est très organisé et très méfiant envers les possibles traîtres. Si je veux accéder aux données, il va falloir que je me rapproche d'eux, que je travaille exclusivement pour eux ou presque, quitte à faire des dommages à la Résistance... et que je lèche les bottes de...

Hux. Il fallait qu'elle gagne la confiance du rouquin. C'était le plus haut placé dans cette histoire. Mais l'affaire ne serait pas simple, surtout après son malheureux incident auprès de lui quelques semaines plus tôt. Il l'avait à l’œil, elle le savait. C'était une pierre, deux coups. Non seulement elle redorait son blason pour elle-même mais en plus elle avançait sur son enquête. Si le rouquin était capable de la croire proche de ses rangs, il aurait sans doute tendance à vouloir plus personnellement traiter avec elle, ce qui lui ouvrirait de nouveaux recoins du Premier Ordre, loin des hangars, proche des fichiers et des archives. Il fallait qu'elle songe aussi à se mettre les subordonnés direct de Hux dans la poche et... Kylo Ren. Le masque de l'homme lui revint instantanément en mémoire. Elle se souvenait de cette rencontre quelque peu étrange sur cette sombre planète, cette histoire de Force. Non. Ne pas penser à la Force. Mais se rapprocher de Ren. Elle était inconsciente. Complètement inconsciente, mais c'était ce qu'elle aimait dans son métier.

- Enfin bref... les bottes de toute une plâtrée de gens. Je vais rajouter une ligne à notre première transaction. Je veux 20 000 et tous les conseils dont tu disposes pour me faire attirer les bonnes grâces des gens importants de ce système.

S'il y avait bien une personne qui devait savoir comment s'y prendre, c'était bien elle. Son fiancé avait peut-être failli à la tâche, mais Ethel ne voulait pas envisager que la blonde avait grandit dans ce système dictatorial sans espérer un jour gagner l'admiration et l'appréciation de ses supérieurs... elle avait forcément voulu les impressionner, ne serait-ce qu'une fois...



Glory
& Gore
Now we're in the ring and we're coming for blood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ginger Storm
Armée de la Résistance
Crédits : 701
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 1/4.
Autres comptes : Raena Gunstar, Jaina Ren.
Avatar : Margot Robbie (by tumblr).


Âge : vingt-sept ans.
Surnom : Gin ou Ginnie.
Profession : lieutenant dans l'escadron Red.
Allégeance : la résistance, auparavant le Premier Ordre.
Inventaire : BB-2B, (droïde astromécanicien), un blaster, un chasseur léger de type X-Wing.
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Fév - 17:52

Its been a long time
feat Ethel Blake

La résistante sentit la main chaude de son amie se poser délicatement sur la sienne, comme une douce caresse apaisante, un baume déposé avec tendresse sur son petit cœur blessé. Blake avait ce pouvoir, malgré elle, de réussir à calmer les souffrances d'un seul geste. Était-ce de façon purement naturelle, ou complètement calculé, la jeune femme ne pouvait le savoir. Ce simple contact de soutien, un peau à peau amical, détendit les muscles de son visage rougit par les émotions. D'un revers de manche, Ginger essuya le liquide lacrymale dans lequel baignait ses iris céruléennes, un sourire discret vint mourir dans le creux de ses lèvres encore tremblantes. Son emprise sur sa main avait rapidement effacé cette douleur qui l'avait prise à la gorge, comme si une main invisible l'avait resserrée progressivement tout au long de son discours. Là, elle se sentait mieux, presque légère. C'est alors que la contrebandière cassa l'ambiance monotone qui s'était installée autour de la table, exprimant désormais le paiement qu'elle désirait pour cette mission ô combien périlleuse. La résistante déglutit avec difficulté à l'annonce du prix. Vingt mille crédits républicains, pour un acompte. « 20 000 crédits », répéta-t-elle, pour elle même, tandis que Blake exposait les raisons de ce montant exorbitant. Il y eu un moment d'hésitation pendant lequel la jeune blonde se mit à fixer ses genoux sous la table. Sa mâchoire se détendit au fil des secondes puis elle finit par passer ses mains derrière sa nuque et détacher une chaîne en argent. Ses doigts fins vinrent poser le collier, au bout duquel était accroché un anneau, sur la table face à son amie.

« Je ne sais pas combien vaut cette bague, mais je pense que tu pourras en tirer un bon prix ». Voyant le regard, un tantinet intrigué, de Blake, Ginger continua sur un ton plus léger. « Ce serait te mentir en te disant que mon compte en banque regorge de montagnes de crédits. J'ai tout perdu en quittant Wayland. La solde que je reçois ne suffirait pas à tout te payer ». Un nouveau blanc fit son apparition dans la conversation. Oui, Ginger n'était pas riche. La résistance ne payait pas grassement ses soldats, ils avaient déjà du mal à se payer des armes ou des vaisseaux de combat. « Cette breloque couvrira les dépenses nécessaire à ton équipement, sinon je mettrais la différence ». La jeune blonde s'adossa et croisa ses bras contre sa poitrine, prenant une pose détendue malgré les mots si durs à prononcer qu'elle venait tout juste de sortir. Cette bague n'était pas un simple bijou de pacotille. C'était la marque de son union maudite avec le lieutenant Kayle Rendix. Une pierre blanche aux reflets verdâtres trônait au centre du métal argenté. Aucune inscription n'avait été rajoutée, la simplicité même de ce bijou pouvait faire sourire les plus fortunés. Néanmoins la valeur sentimentale était incalculable aux yeux de la jeune veuve. Pourtant elle devait s'en séparer. Tout travail méritait salaire. Et puis, elle devait tourner la page. En posant ce précieux souvenir sur la table, en décidant de s'en séparer volontairement, Ginger Storm allait pouvoir aller de l'avant et accepter de découvrir les véritables raisons de cet assassinat.

Blake avait-elle un flair sur-développé ou la jeune blonde s'était-elle dénoncée toute seule lors de ses explications ? Lorsque la contrebandière lui demanda un complément d'informations, Ginger se contenta de lui répondre négativement en hochant de la tête. Ce qu'elle lui avait exposé lui suffirait dans la réalisation de sa mission, pensa-t-elle. De plus, elle doutait fortement de l'implication de ce fiancé haut placé dans cette histoire de meurtre. Après tout, il n'avait montré que peu d'intérêt envers sa petite personne. Pas un geste, ni une approche, ni un regard. C'était impossible. Un petit sourire forcé conclus la discussion, Blake retira délicatement sa main de la sienne, rompant tout contact physique avec son amie. La pression descendit presque immédiatement, dans un soupire expiré, une pointe de soulagement. Son manque d'acharnement avait permis à la résistante de s'en sortir indemne de sa confrontation. Elle aurait eu du mal à justifier un tel passé face à son amie. Non, elle ne devait pas savoir. Jamais.

« Je comprend parfaitement Blake », commença-t-elle en parlant à voix basse, elle posa au même moment ses coudes sur la table et posa son menton dans le creux de ses mains. Ses iris malicieuses se posèrent sur le visage aux traits si sensuels de Blake, un sourire dans le coin des lèvres. « Je serais surprise que tu arrives à t'y intégrer sans marcher sur quelques bottes. Ça ne sera pas évident, mais je te fais confiance, tu es la plus douée que je connaisse. » Ginger poussa son verre vide au bord de la table. « Je n'ai pas de recette miracle, ayant moi-même eu une sale réputation dans les rangs de l'organisation, je ne pense pas être la mieux placée pour te dire comment te faire des amis ». Elle conclut sa phrase dans un petit rire claire et sincère, qui illumina son visage auparavant si monotone. Après un court instant de réflexion, elle finit par lui avouer. « Après, plus sérieusement, je pense que si tu leur apportes un objet bien précieux, tu arriveras à attirer l'attention sur toi. Là tu pourras te permettre de les attraper en plein vol et te lier avec eux. Quelque chose d'alléchant. Tu comprends ? Une ancienne relique, des plans de bataille. Seulement après ça, tu réussiras peut-être à trouver ce que nous voulons » C'était plus facile à dire qu'à faire. Trouver des plans ou des positions de la résistance, c'était quasiment impossible. Ce serait plus évident de trouver une relique sith ou jedi, chez les vieux collectionneurs d'objets insolites. Le Cartel des Hutt s'était presque spécialisé dans ces choses. Ethel trouverait forcément son bonheur là-bas si elle réussissait à s'en procurer un.

D'un geste souple, furtif, la blonde poussa la bague et la chaîne en direction de son amie qui le reçu directement entre ses mains. « Ton paiement. Je te laisserai donc me contacter dès que tu auras des informations. Je saurais me montrer patiente. Par contre, je t'en prie, tâche de rester en vie. Je m'en voudrais toute ma vie si cette mission te causait de graves soucis ». Cette fois-ci ce fut Ginger qui posa ses mains sur celles de Ethel, mais pas pour caresser le dos de sa peau laiteuse si douce, elle s'en empara fermement et plongea son regard intense de les iris bleutées de la contrebandière. « Promet-moi que tu resteras en vie. Jure-le sur tout ce qui te passe par la tête, que je te retrouverai prochainement, que l'on pourra à nouveau échanger une discussion autour de ... » Son regard se posa sur son verre vide qui attendait toujours au bord de la table, d'être renversé par un passant trop éméché. « De cet alcool immonde, que je ne sais d'ailleurs pas comment tu as réussi à l'avaler, au passage ». Ginger se redressa pour se pencher sur la table et baiser sincèrement les mains de son amie. A travers ce geste, la blonde baisa inconsciemment et pour la dernière fois, ce dernier souvenir palpable de son union brisée avec le beau Kayle Rendix, qui était toujours maintenu fermement entre les mains de l'humaine. Ce contact émotionnel, un peu trop intense, réussit quand même à déstabiliser son initiatrice. Elle relâcha rapidement Blake, arborant un sourire gêné. « Je compte sur toi, je veux savoir quel résidu d'immondice a détruit ma vie ».



❝after all this time, always❞

toi et moi, c'était une évidence. un avenir certain était tracé pour nos, deux âmes maudites, espérant la liberté dans ce carcan militaire. tu m'as quitté, malgré toi, mais ton âme rôde toujours au-dessus de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethel Blake
Contrebandière
Crédits : 294
Jetons de Force : 0
Disponibilité RP : 1/1 RPs de libre
Avatar : Jennifer Lawrence


Âge : 25 ans
Surnom : Blake
Profession : Contrebandière
Allégeance : Aucune idée pour le moment et... j'men fous...
Inventaire : Un Vaisseau de Transport
Un blaster standard
Holosphère :

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Fév - 21:18

It's been a long time...
feat Ginger Storm & Ethel Blake

Son cœur avait manqué un battement lorsqu’elle avait vu Ginger pousser vers elle la bague à laquelle elle tenait tant. Elle avait tenté de cacher l’effet que cela avait eu sur elle, l’inquiétude immédiate mais elle n’avait pas été assez rapide et la blonde avait enchaîné les phrases, entrecoupées de silence pesant pour tenter de la rassurer. Malheureusement, bien qu’elle maîtrisait de mieux en mieux son expression faciale pour la faire paraître le plus neutre possible, rien de ce que pouvait lui dire son amie ne parvenait à l’apaiser. La bague était belle, impeccable, signe que la Résistante en prenait grand soin. Après ce qu'elle venait de lui raocnter, c'était plus que compréhensible, elle était la seule chose qui lui restait de lui. Mais les affaires étaient les affaires et Ginger lui avait demandé un travail extrêmement long, pointu, dangereux et qui demandait forcément des moyens conséquents. Ethel tentait de se répéter cela en boucle pour éviter de se culpabiliser car elle sait que sa décision était déjà prise : elle allait lui prendre la bague. Elle n'avait pas le choix, quelle type de contrebandière deviendrait-elle si elle réalisait des missions gratuitement ? Elle risquait de perdre toute notoriété, de se tirer une balle dans le pied et cela, elle ne pouvait pas se le permettre. Après tout ce moment douloureux, elles avaient fini par changer de sujet, au plus grand bonheur de la contrebandière.

Blake avait sourit à son amie lorsqu'elle lui annonça qu'elle ne se faisait pas de soucis pour son intégration. L'idée qu'elle doivent marcher sur les plate bandes de certains et que cela ne semblait pas faire douter la Résistance sur sa réussite lui avait décroché un beau sourire en coin, goguenard. Celui-ci n'avait fait que s’agrandir quand l'ex du Premier Ordre lui avoua qu'elle avait été elle-même assez mal vue de ses anciens collègues. La jeune contrebandière ne pouvait pas nier ce fait, elle se souvenait encore de l'allure rigide et froide de la pilote Storm, qui n'avait appris qu'à s'ouvrir à la sympathie avec le temps. Elle avait aussi entendu beaucoup de noms d'oiseaux à son sujet et c'était loin d'être étonnant. Ginger était belle, douée et avec un fort caractère, tant de critères qui ne pouvaient qu'agacer dans un endroit aussi psychorigide et ambitieux que le Premier Ordre. Un véritable panier de crabe.

- T'en fais pas pour moi. Les objets alléchants, c'est un peu devenu ma spécialité. Je garde ton idée dans un coin de ma tête, je pense que ça pourra m'être utile. Il faut juste que je plaise à la bonne personne et tout sera plus simple ensuite.

Elle lui avait lancé un clin d’œil. Allécher les gens étaient l'une de ses spécialité, une nécessité pour celui qui voulait s'enrichir dans ce domaine. L'observation, l'apprentissage de la psychologie d'autrui était nécessaire... après quoi, il n'y avait plus qu'à leur apporter une petite partie de ce qu'ils voulaient sur un plateau d'argent et elle les tenait... petits bouts par petits bouts, ils devenaient plus dépendants et la contacter pour plus de contrats. Des animaux qu'on mène à l’abattoir avec des miettes de pain. C'était le vieux contrebandier de Chandrilla qui le lui avait appris, celui chez qui elle avait fait ses gammes, un homme qui n'était jamais sorti de sa planète mais qui avait tout de même un petit business florissant et dont l'enseignement avait été important pour la jeune femme.

Lorsque Ginger posa la chaîne et la bague vers ses mains, Ethel les referma directement dessus, en un éclair, sans l'ombre d'un doute. Elle savait déjà ce qu'elle allait faire. Pour éviter de faire souffrir son amie une seconde de plus à la vision de cet objet désormais sien, elle le récupéra dans l'une de ses mains, sorti un foulard de la poche de son manteau avant de l'enrouler dedans et de le remettre dans sa poche.

- J'en prendrai soin, je te le prom...

La blonde venait à son tour d'abattre ses mains sur les sienne et la contrevbandière plongea attentivement ses yeux bleus gris dans ceux azur de sa "cliente". La suite la laissa aussi pantoise que l'embrassade qu'elle lui avait faite quelques minutes auparavant. Elle lui faisait promettre de rester en vie, une promesse qu'elle ne pourrait que tâcher de respecter sans pour autant en avoir la certitude, pas une promesse à proprement parlé en soit. Elle avait nsisté lourdement, l'urgence au bord des yeux et lorsque ses lèvres avait touchés sa peau, Ethel avait dut réprimer un frisson, constatant avec un éclat fracassant tout l'amour qu'elle semblait lui porter. Sous le choc, elle garda le silence quelques instants, les yeux rivés sur ses mains, là où Ginger l'avait embrassé, avant de relever la tête.

- Et tu sauras qui c'est. Je ne te promets pas la date à laquelle tu le sauras, mais je peux te jurer que le moment venu, je te dirais qui est l'ordure qui vous a fait ça.

Elle se releva, rangea sa chaise tout en sortant ses lunettes de soleil de la poche interne de son blouson de cuir. Arrivée à la hauteur de son amie, elle posa sa main sur son épaule avant de rajouter :

- Et rien que pour ça, ça vaut le coup de rester en vie. Surtout si il y a de quoi boire un coup en même temps.

Elle lui lança un clin d'oeil suivi d'un sourire complice, sa forme de promesse de rester en vie. Elle mit alors ses lunettes sur son nez et l'observa une dernière fois par-dessus les verres tintés.

- Prends soin de toi, d'accord ? Pour que je remplisse ma mission, toi aussi tu dois rester en vie alors... je compte sur toi.

Sans un mot de plus, la gorge un peu sèche par toutes ces émotions qu'elle rensentait, elle ressorti du boui-boui et disparu dans l'une des rues poussièreuse, pas décidée à rejoindre son vaisseau tout de suite. Avant cela, elle avait des choses à faire. Elle savait dès le début ce qu'elle avait à faire avec cette bague, elle savait qu'elle devait la prendre pour ne pas nuire à cette réputation. Mais elle savait aussi qu'il était désormais temps de désobeir à maman et d'accepter cet amour involontaire pour Ginger. Il était hors de question de vendre cette bague. Elle se débrouillerait entre les prêteurs sur gages et des petits boulots, qui augmenterait sans doute son temps d'enquête. Mais si elle avait promis à la Résistante de rester en vie et de trouver le coupable du meurtre de celui qu'elle aimait, elle s'était aussi fait la promesse de lui redonner cette bague, une fois le travail terminé.

FIN



Glory
& Gore
Now we're in the ring and we're coming for blood
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Brazava ♦ Long time no see...
» long time no see. ➢ CRASHWOOD. {pv. crash}
» It's Been A Long Time [with Faith] (RP MIS EN PAUSE)
» MEGHAN ♔ Forever is an awfully long time
» Long time ago (Aloysia&Sebastian)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Origins ::  :: Inner Rim :: Onderon-
Sauter vers: